Sujet: [herm2s] Chine - Birmanie - 2010

Modérateurs: Modérateurs, Animateurs

Poster une réponse

[herm2s] Chine - Birmanie - 2010

par herm2s » Dimanche 12 Décembre 2010 14:52

Salut à tous,

Je suis parti 6 semaines en Chine et en Birmanie. Arrivé à Guilin, nous avons petit à petit emprunté l'ancienne route du thé, la fameuse burma road pour arriver, par voie terrestre à la frontière sino-birmane, que nous avons traversée pour partir à la rencontre d'un peuple extraordinaire subissant malheureusement un régime dur.

Mon but ici n'est ni d'être caressé dans le sens du poil (si mes photos sont nulles, elles le sont sans doute techniquement), ni de faire l'éloge béat de l'exotisme. Je suis revenu de ce périple avec 10 000 photos. Du matos à revendre. La furieuse envie de repartir et la frustration de constater que nombre de mes photos ne valaient rien.

Je suis parti avec un D90, un Nikon 70/300, un Nikon 16/85, un Nikon 35 mm 1,8, 9 batteries, un gorillapod, 2 cartes de 32 go et une de 16 go ainsi qu'un sac à dos pour stocker et trimballer tout ce joyeux bordel.

J'uploaderai ici une photo et la commenterai. Ce ne sera pas chronologique. Cela traduira simplement (ou essaiera de traduire) ce que j'ai ressenti.

En route donc.

H.

---------------
EDITS

#1 -> Précisions...
•Je ne retravaille jamais mes photos car je ne sais pas le faire et n'ai pas envie d'apprendre. Ce que je vous livre est donc brut de capteur.
• Mon objectif n'est pas de vous livrer ici des photos "touristiques". Cela ne m'intéresse pas. Le voyage étant une rencontre d'autrui, mon but est de vous donner les éléments "contextuels" à chaque image. Ce qui correspond un peu à leur mode d'emploi. Sans cela, mes images seraient maladroites, plates et mornes.

#2 -> Carnet de route

Voici le carnet de route :

our 6 (Jeudi 30 Septembre) : De Canton à Guilin et Longji Transfert vers l’aéroport de Canton pour un vol à destination de Guilin. Arrivée à l’aéroport de Guilin. Accueil et transfert vers les rizières en terrasses de Longji (l’échine du dragon). Nuit à l’hôtel dans le village de Heping.
Jour 7 (Vendredi 1er Octobre) : Région de Longji – 5 à 6 heures de marche Randonnée vers le sommet de la montagne où se niche un village de l’ethnie Yao Rouge, avec de beaux panoramas sur ces extraordinaires rizières en terrasses sculptées dans la montagne au fil des siècles, qui s’étagent par endroits sur près de 1000 mètres de dénivelé. Les nuages et la brume, parfois envahissants, empêchent parfois d’avoir une vision globale optimale, mais cela fait aussi partie de majesté du site. Nuit à l’hôtel dans le village de Heping.
Jour 8 (Samedi 2 Octobre) : De Longji à Sanjiang Route vers Longsheng et Sanjiang. Nuit à l’hôtel à Sanjiang.
Jour 9 (Dimanche 3 Octobre) : De Sanjiang à Zhaoxing Visite du marché de Sanjiang. Puis route (85 km) vers Zhaoxing. Nous quittons la province du Guangxi pour pénétrer au Guizhou. Visite en chemin du Pont de la Pluie et du Vent de Chengyang. Les Dong font partie du groupe linguistique Thai et sont près de 3,5 millions dans l’ensemble du Sud de la Chine, vivant en communautés compactes au Sud-est du Guizhou, aux frontières avec le Guangxi et le Hunan. Ils sont 1,5 million au Guizhou. Nuit en maison d’hôtes construite en bois à Zhaoxing.
Jour 10 (Lundi 4 Octobre) : Région de Zhaoxing Le matin, nous découvrons le village de Zhaoxing et l’architecture des Tours du Tambour. Zhaoxing est le plus grand village Dong au sein du massif. Nous sommes au coeur du pays Dong, qui est surnommé poétiquement la « Mer des chansons », avec une superbe architecture traditionnelle en bois, notamment les « Ponts de la Pluie et du Vent » et les « Tours du Tambour », qui sont d’étonnants édifices en bois ouvragé typiques de cette ethnie. Il y a 5 Tours du Tambour à Zhaoxing. L’après-midi, nous partons en randonnée vers les villages de Xiage et Tang’an. Nuit en maison d’hôtes construite en bois à Zhaoxing.
Jour 11 (Mardi 5 Octobre) : Randonnée en Pays Dong dans la région de Congjiang – 5 à 6 heures de marche Route (35 km) vers Congjiang, porte d'entrée des régions habitées par l’ethnie Dong, pour rejoindre le cours de la rivière Duliu. Transfert (8 km) vers la bourgade Dong de Gaozheng, d’où nous partons en randonnée vers Xiaohuang le long de la rivière Duliu à travers des villages de l’ethnie Dong. Nuit à l’hôtel à Congjiang.
Jour 12 (Mercredi 6 Octobre) : De Congjiang à Xijiang Route vers Rongjiang et les montagnes de la région du mont Leigong.
Page 3 Carnet de Voyage 2010
Première rencontre avec les montagnards Miao au village de Biasha. En chemin, nous apercevons un mode de stockage du riz pratiqué par les Miao, notamment dans la région de Datang, qui pend au sommet d’un piquet au-dessus de l’eau. Puis transfert en bus vers Xijiang, le plus gros village Miao de la région du mont Leigong.
Nuit à Xijiang.
Jour 13 (Jeudi 7 Octobre) : De Xijiang à Nanhua Transfert par la route vers le village de Nande, où se trouve un musée sur le groupe ethnique Miao. Puis transfert vers le village de Baode, point de départ d’une randonnée de 4 heures en pays Miao dans la vallée de la rivière Maoamao. Nuit à Nanhua en auberge locale.
Jour 14 (Vendredi 8 Octobre) : Randonnée en pays Miao, de Nanhua à Sankeshu – 5 à 6 heures de marche Transfert vers le village de Sankeshu, dans la région du Mont Leigong, montagne sacrée pour les Miao, qui culmine à 2179 mètres. Nous sommes au cœur du pays Miao, dans une région où se trouve la plus grosse concentration de villages de cette ethnie, qui compte plus de 3 millions de membres au Guizhou. Randonnée vers le village de Nanhua le long de la vallée de la rivière Balahe. Au fil de nos pas, nous traversons de nombreux villages, habités par les Miao Fleuris, les Miao à cornes, ainsi que des Gejia, proches cousins des Miao.
Jour 15 (Samedi 9 Octobre) : De Kaili à Kunming Route vers Kaili, principale bourgade du Guizhou Oriental, appelé aussi Qiandongnan, région montagneuse fortement habitée par de nombreux groupes des ethnies Miao, Dong, Gejia et Shui. Puis départ en train vers Kunming. Nuit dans le train.
Jour 16 (Dimanche 10 Octobre) : Arrivée à Kunming (1900 m) Accueil à la gare ferroviaire de Kunming, transfert et installation à l'hôtel Camellia. Première découverte de la « ville de l'éternel Printemps », comme la surnomme les Chinois, et rencontre avec les participants au voyage Yunnan / Birmanie, qui sont partis de France le 9 Octobre. Nuit à Kunming à l’hôtel.
Jour 17 (Lundi 11 Octobre) : Région de Lijiang Vol le matin à destination de Liiang, ville située sur un plateau à 2400 mètres d'altitude, capitale de l'ethnie Naxi, qui compte près de 300 000 personnes, descendants de nomades tibétains et organisée jusqu'à une date récente en société matriarcale. Nous découvrons la vieille ville de Lijiang, traversée par des canaux et un dédale de ruelles étroites et dallées. Nous découvrons le village de Baisha, dominé par la masse du « Mont enneigé du Dragon de Jade » appelé Mont Satseto par la population Naxi, qui culmine à 5 596 mètres. Nous découvrons les temples Dabaoji, Liuli et Dading, célèbres pour leurs fresques, avec des scènes bouddhistes et taoïstes, chinoises et tibétaines. Nous découvrons le monastère de Yufeng, qui est, comme tous les monastères bouddhistes de la région de Lijiang, d'origine tibétaine, rattaché à l'école Nyingmapa du bouddhisme tibétain, appelée « bonnets rouges » par les occidentaux. Nuit à l’hôtel à Lijiang.
Jour 18 (Mardi 12 Octobre) : De Lijiang à Jianchuan Nous continuons nos visites à Lijiang le matin, puis départ par la route (129 km) à destination de Jianchuan, et visite de la vieille ville de Shashi, ancien poste caravanier de l’ethnie Bai sur la Route du Thé. Puis nous visitons les grottes bouddhiques de Shibaoshan. Elles sont en cinquième position parmi les grottes bouddhiques les plus grandes de Chine, et datent d’un peu plus de 1000 ans, à l’époque de la dynastie Tang, période de prospérité pour le royaume de Nanzhao dont le centre était situé à Dali. C’est un lieu de pèlerinage pour l’ethnie Bai.
Jour 19 (Mercredi 13 Octobre) : De Jianchuan à Dali Route (2 heures) vers Dali, ville située au bord du lac Erhai, à 1900 mètres d'altitude. C'est le cœur ancestral de l'ethnie Bai, qui compte 1 500 000 membres au Yunnan. Dali est l'ancienne capitale du Royaume de Nanzhao, qui domina le Yunnan et même au-delà, jusqu'aux territoires actuels de Birmanie et du Laos, du 6ème au 10ème siècles. Nous découvrons la bourgade de Xizhou, où l'architecture traditionnelle Bai a été bien préservée. Nous découvrons aussi les vergers et cultures, les villages de Zhoucheng et Haishe, et les Pagodes des Monts Cang
Page 4 Carnet de Voyage 2010
qui dominent la région de Dali. Une excursion en bateau sur le lac Erhai nous permet également de mieux appréhender l'activité lacustre. Nuit à l’hôtel à Dali.
Jour 20 (Jeudi 14 Octobre) : De Dali à Tengchong (1650 m) Longue route vers le Sud, via Baoshan, pour rejoindre Tengchong. Jusqu’à Baoshan, nous progressons sur la fameuse Burma Road, par laquelle Américains et Anglais acheminaient du matériel militaire aux Chinois pour se battre contre les Japonais. Baoshan était déjà une étape importante sur la portion Sud de la Route de la Soie, qui reliait le Sichuan et l'Inde, dès le 4ème siècle avant J.C., mais la région ne tomba sous contrôle chinois qu'en 69 après J.C. Après Baoshan, nous traversons le fleuve Salouen (Nujiang en chinois), pour franchir un col à travers la chaîne des Monts Gaoligong avant d'arriver à Tengchong, bourgade située à 1650 mètres d'altitude qui fut un carrefour commercial, aux portes de la Birmanie. D'ailleurs, un consulat britannique s'y installa en 1899. La région de Tengchong est une région volcanique : il y a une vingtaine de volcans éteints dans la région et une forte activité géothermique. Nuit à l’hôtel situé à 10 km de Tengchong, dans les sources d’eau chaude.
Jour 21 (Vendredi 15 Octobre) : De Tengchong à Lianghe Visite du beau village chinois ancien de Heshun, qui vaut le coup qu’on s’y attarde, puis route vers Lianghe, à 48 km de Tengchong. Nous sommes désormais dans le Dehong, préfecture autonome Dai, aux portes de la Birmanie, comprenant aussi des groupes ethniques Jingpo, Achang, De’ang et Lisu. Visite d’un grand marché multi-ethnique de la région, celui de Lianghe, de Hexi ou un autre, fréquenté par l'ethnie Achang, qui ne sont que 27000 au total, dont les femmes portent de hautes coiffes noires. Il y a aussi de nombreux Dai, ethnie importante de près de 900 000 personnes en Chine. Les Dai de cette région du Dehong sont différents de ceux du Xishuangbanna. Il y a aussi des De'ang, ethnie connue en Birmanie sous le nom de Palaung, où ils sont bien plus nombreux qu’en Chine. Visite de villages. A Lianghe, visite de l’ancienne résidence d'un chef tribal Dai, avec ses nombreuses cours intérieures, transformée en musée. Nuit au Lianghe hotel.
Jour 22 (Samedi 16 Octobre) : De Lianghe à Yingjiang et Longchuan Visite de villages des ethnies Jingpo et Lisu dans la région de Yingjiang et de Longchuan. Nous sommes sur le tracé des pistes caravanières du jade et de l'Inde, dans la vallée de la rivière Daying, qui se jette dans l'Irrawaddy, en Birmanie, en amont de Bhamo. Au bout d'une quarantaine de kilomètres, nous quittons la vallée de cette rivière pour rejoindre le bassin de la rivière Shweli. Visite d’un grand marché multi-ethnique où l’on retrouve ces ethnies, vraisemblablement dans la région de Taiping ou de Longba. Nous découvrons des villages Jingpo dans les montagnes des régions de Longchuan. Les Jingpo, qui sont au nombre de 100 000 en Chine, sont environ 500 000 en Birmanie où ils sont appelés Kachin et sont une des minorités majeures du pays, ayant d'ailleurs leur propre Etat à l'intérieur de l'Union Birmane. Nuit au Longchuan hotel.
Jour 23 (Dimanche 17 Octobre) : De Longchuan à Ruili, Muse et Nahmkan Visite d’un grand marché multi-ethnique de la région de Longchuan, du côté de Mengxiu ou ailleurs. Puis route vers la ville de Ruili et le poste frontière avec la Birmanie, au niveau du pont sur la rivière Shweli, gros affluent du fleuve Irrawaddy. Franchissement de la frontière vers Muse, et accueil par l’équipe birmane. Puis route vers Nahmkan. Nuit en auberge locale à Nahmkan.
Jour 24 (Lundi 18 Octobre) : De Nahmkan à Lashio (800 m) Nous rejoignons la frontière avec la Birmanie, au niveau du pont sur la rivière Shweli, puis continuons notre progression le long de l’ancienne « Burma Road » vers Lashio, à travers les montagnes de l'Etat Shan, le plus grand Etat de Birmanie, couvert de montagnes et de plateaux. Passage par les bourgades shan de Kutkai et Hsenwi. Lashio est la capitale de l'Etat Shan du Nord, située à 800 mètres d'altitude. C'est une ville qui s'est fortement développée ces dernières années, grâce au fort trafic commercial avec la Chine, qui est le premier partenaire du gouvernement birman. Nuit à l’hôtel à Lashio.
Jour 25 (Mardi 19 Octobre) : De Lashio à Hsipaw (600 m) Nous continuons notre route vers Hsipaw, typique bourgade Shan située à 600 mètres d'altitude dans la vallée de la rivière Dokhtawaddy, qui fut longtemps la capitale d'une puissante principauté Shan avant l'arrivée des Anglais. Nous découvrons le marché de Hsipaw, des activités artisanales, telles que la confection de nouilles et celle se sacs Shan, ainsi que l'architecture typique Shan de cette paisible bourgade. Les Shan représentent la
Page 5 Carnet de Voyage 2010
deuxième ethnie de Birmanie en terme de population, avec 3, 9 millions de personnes. Ce sont des cousins ethniques des Dai du Dehong et du Xishuangbanna. Ils ont migré dans ces régions entre les 9ème et 13ème siècles, participant au déclin de l'empire birman de Pagan. Nous partons également en bateau le long de la rivière Dokhtawaddy, bordés par de nombreux villages de l'ethnie Shan, et faisons une petite randonnée en pays Shan. En toute fin de journée, nous montons au sommet de la colline de Theintaung, d’où nous avons une vue superbe sur la région au moment du coucher du soleil. Nuit en auberge locale à Hsipaw.
Jour 26 (Mercredi 20 Octobre) : Trekking région de Hsipaw Nous partons pour une longue journée de marche vers le village de Pankha, habité par l’ethnie Shwe Palaung, c’est à dire « Palaung Doré », à travers forêts et cultures de thé. Les Palaung appartiennent à la famille linguistique môn-khmère et sont différents de ceux de la région de Kalaw que nous rencontrerons plus tard dans le voyage. Nous continuons notre marche vers le village Shan de Ohnmu, puis descendons vers le village de Bawgyo, village Shan où nous découvrons une « Maison des Esprits », car les Shan sont bouddhistes tout comme les Birmans, mais croient également aux Nat (esprits). Ce sont des esprits auxquels il faut rendre un culte pour éviter qu’ils ne soient malfaisants et même essayer de les faire intervenir pour avoir de la chance ou du succès. Ceci est fortement ancré dans la culture bouddhiste de Birmanie. Retour à Hsipaw en véhicule par la route. Nuit en auberge locale à Hsipaw.
Jour 27 (Jeudi 21 Octobre) : De Hsipaw à Mandalay Nous quittons petit à petit la région de Hsipaw et les montagnes du pays Shan pour rejoindre Maymyo, ancienne capitale d'été du gouvernement colonial britannique, située à 1100 mètres d'altitude à seulement une quarantaine de kilomètres de Mandalay. Les fleurs, fruits et légumes divers sont réputés dans cette région, qui est devenue un important lieu de villégiature pour les Birmans. Puis descente vers la plaine de Mandalay, ville fondée en 1857 par le roi Mindon, qui fut la dernière capitale des rois Birmans, avant d'être colonisé par les Anglais. Elle est la deuxième ville du pays, mais possède un artisanat de qualité et une intense activité religieuse, développés à l'époque du roi Mindon. Nuit à l’hôtel à Mandalay.
Jour 28 (Vendredi 22 Octobre) : Région de Mandalay Nous assistons d'abord au battage artisanal des feuilles d'or, destinées à être déposées par les pèlerins bouddhistes sur les statues sacrées, dont le célèbre Bouddha Mahamuni (le Grand Sage), objet d'une intense dévotion, que nous irons voir, avant de rejoindre les ruines d'Amarapura, capitale du 3ème Empire Birman à la fin du 18ème siècle, et le pont U-Bein, construit avec le bois de teck de l'ancien palais d'Ava, ancienne cité située non loin de là et qui fut aussi une capitale pendant plusieurs siècles. Après une découverte rapide des pagodes et monastères de la colline de Sagaing, nous visitons le monastère Shwe Inbin, aux remarquables sculptures et tout en bois de teck, ainsi que la pagode Kuthodaw, où l'ensemble du Tripitaka, textes sacrés bouddhiques, est reproduit sur 729 Stèles de marbre, avant d'admirer le coucher de soleil depuis le sommet de la colline de Mandalay. En soirée, nous assistons à un spectacle de marionnettes birmanes, non loin des murs de l’ancien Palais Royal. Nuit à Mandalay à l’hôtel.
Jour 29 (Samedi 23 Octobre) : De Mandalay à Monywa Nous traversons Sagaing pour continuer notre route en direction de Monywa. En chemin, nous découvrons le temple de Thanboddhay, qui abriterait plus de 580 000 statues de Bouddha. Nous faisons ensuite un petit détour pour aller découvrir de l’autre côté de la rivière Chindwin les nombreuses grottes de Powindaung et Shwebataung, qui abritent d’anciennes peintures murales et des milliers de statues de Bouddha. Certains de ces sanctuaires troglodytiques ont été taillés dans le grès, dans une chaîne de montagnes peu élevée, habitée depuis les tout débuts de l’implantation humaine, comme en témoigne des restes fossilisés récemment découverts.
Jour 30 (Dimanche 24 Octobre) : De Monywa à Bagan Route vers Pakokku, port situé sur le cours du fleuve Irrawaddy, artère nourricière et axe de communication vital de la Birmanie. Nous quittons Pakokku en bateau pour rejoindre la bourgade de Nyaung Oo et le site archéologique de Pagan, rebaptisé Bagan, en deux heures de navigation (bateau de passagers) sur le fleuve Irrawaddy, en compagnie de la population locale. Nuit à l’hôtel à Bagan.
Page 6 Carnet de Voyage 2010
Jour 31 (Lundi 25 Octobre) : Bagan Visite du site archéologique de Pagan (rebaptisée Bagan), qui fut la capitale du premier empire birman, fondé au 11ème siècle par le roi Anawratha. Aujourd'hui, malgré les invasions et les pillages, malgré le fleuve Irrawaddy qui a modifié son cours, faisant ainsi disparaître une partie du site, et malgré des tremblements de terre destructeurs, Bagan reste le patrimoine culturel majeur de la Birmanie, avec plus de 2200 temples et pagodes. Nous découvrons en bus et à pied de nombreux temples et pagodes témoins de la grandeur passée de Bagan, ainsi que les villages de Myinkaba et Minnanthu, et nous pourrons voir également le soleil se coucher et se lever sur cette plaine millénaire, témoin d'une grande civilisation prospère. Nuit à l’hôtel à Bagan.
Jour 32 (Mardi 26 Octobre) : Bagan et le mont Popa Nous continuons nos visites et découvertes sur le site de Bagan, puis court transfert (1 h 30) vers les sanctuaires du Mont Popa, grand lieu du culte des nat, esprits auxquels est rendu un culte et des cérémonies, qui ont été intégrés au sein du bouddhisme birman. D’ailleurs, au pied du cône volcanique, on peut voir une représentation de chacun des 37 nat au grand complet, à qui les pèlerins font des offrandes. Nuit à l’hôtel à Popa.
Jour 33 (Mercredi 27 Octobre) : Du mont Popa à Pindaya Route à travers les plaines de Birmanie Centrale vers l’Est, pour rejoindre la bourgade de Pindaya (1200 m) dans les montagnes de l’Etat Shan, le plus grand de Birmanie, qui a une frontière commune avec la Thaïlande, le Laos et la Chine. C'est une région de moyenne altitude où se côtoient 35 groupes ethniques qui ont migré depuis le Yunnan et le Sud de la Chine à des époques différentes. Ils sont à présent pour la plupart sédentarisés, majoritairement bouddhistes, et producteurs de fruits, de légumes, de fleurs, de tabac et de thé, qu'ils échangent avec les populations des vallées. Nuit à l’hôtel à Pindaya.
Jour 34 (Jeudi 28 Octobre) : De Pindaya au lac Inlé Visite dans l’après-midi des grottes de Pindaya, lieu de retraite méditative et de pèlerinage où sont entreposées des milliers de statues accumulées par les dévots, au fil des siècles, ainsi que quelques villages aux alentours. Puis nous traversons les collines du plateau Shan, au milieu des terres cultivées et villages des ethnies Taungyo, Pa-O, Danou et Shan, pour rejoindre Nyaungshwe (90 km de route), bourgade située à 5 km du lac Inlé, où notre pirogue à moteur nous attend. Elle nous emmène jusqu'au village de Nampan, tout au Sud du lac, où se trouvent nos bungalows sur pilotis, point de départ de nos excursions en bateau à travers les jardins flottants et les villages lacustres des Intha, les « fils du lac », qui vivent en parfaite harmonie avec ce milieu naturel qu'ils ont colonisé au 18ème siècle. Pêcheurs pour la plupart, ils guettent les bancs de poissons qu'ils capturent à l'aide d'une nasse conique recouverte d'un filet. Leur lent déplacement dans la brume matinale semble fantomatique et irréel. Cette technique est unique au monde. Nous découvrons le monastère de Nga Phe Chaung, entièrement construit en bois de teck, très bel exemple de l'architecture monastique birmane, ainsi que de nombreux villages flottants des Intha, où nous visitons des ateliers artisanaux de forgerons, tisserands et de fabrication de bateaux. Nous traversons, lors de nos trajets, de nombreux jardins flottants, longues plaques de 2 mètres de large sur 100 de long, formées par un compost fait de vase, d'herbes aquatiques et de racines, sont très fertiles et produisent des légumes et fruits d'excellente qualité toute l'année, notamment des tomates réputées dans toute la Birmanie. Nuit dans de confortables bungalows sur pilotis à côté de Nampan.
Jour 35 (Vendredi 29 Octobre) : Région du lac Inlé et vol vers Yangon Le matin, nous continuons nos visites sur le lac Inlé et aux alentours. Nous aurons peut-être aussi l’occasion de découvrir un « grand marché » de la région, par exemple celui de Nampan ou d’Ywama. Ces « grands marchés » ont lieu dans une même bourgade une fois tous les cinq jours, en alternance. Puis transfert en pirogue à moteur vers la bourgade de Nyaungshwe, puis vers l’aéroport de Heho. Vol à destination de Yangon, la capitale de Birmanie. Visite de la Pagode Shwedagon, dont l'activité est intense en fin de journée sur la grande plate-forme qui fait le tour du Stupa central, recouvert de plaques d'or. Il y règne une ambiance extraordinaire. Nuit à l’hôtel à Yangon.
Jour 36 (Samedi 30 Octobre) : De Yangon à Sittwe et Mrauk U Transfert vers l’aéroport de Yangon et vol à destination de Sittwe, capitale administrative de l’Arakan, située à son embouchure dans le golfe du Bengale. La province d’Arakan, récemment rebaptisée Rakhine est séparée du
Page 7 Carnet de Voyage 2010
reste de la Birmanie par des collines et montagnes couvertes de forêts. C’est cet isolement qui a protégé cet ancien royaume, qui est resté entièrement indépendant jusqu’à la toute fin du 18ème siècle. Transfert en bateau vers l’embarcadère et départ en bateau privé confortable le long du très large fleuve Kaladan, que nous remontons jusqu’à son confluent avec la rivière Lemyo. Nous remontons jusqu’à Mrauk U, qui est la plus récente des quatre anciennes capitales du royaume d’Arakan. Il y a 5 à 6 heures de navigation. Nuit à l’hôtel à Mrauk U.
Jour 37 (Dimanche 31 Octobre) : Découverte des vestiges de Mrauk U et ses environs Le royaume d’Arakan resta indépendant pendant de nombreux siècles, et ni les Portugais, ni les Hollandais, ne réussirent à s’en emparer aux 16ème et 17ème siècles, en raison des défenses naturelles que représentent les nombreux cours d’eau et canaux qui ceinturent la cité de Mrauk U, et la végétation exubérante née des fortes pluies qui arrosent la région. De plus, l’architecture de certains monuments religieux fait parfois penser à de vraies forteresses. Nous découvrons notamment le temple de Shittaung, construit en 1535 pour commémorer une victoire sur les Portugais et leurs alliés Bengali, la salle d’ordination Dukkhanthein, les pagodes Sandamuni, Setkyamanaung et Lawkamanaung, les ruines du palais royal, et de nombreux autres vestiges. Nous découvrons aussi le Musée archéologique, le marché local, très animé, et quelques activités artisanales, et bien sûr l’atmosphère paisible des lieux. Nuit à l’hôtel à Mrauk U.
Jour 38 (Lundi 1er Novembre) : Rencontre avec les montagnards Laytoo Chin en bordure de la rivière Lemyo Nous quittons l’hôtel à pied à travers le site de Mrauk U et via le temple de Kotaung, pour atteindre en 1 heure et demi de marche le cours de la rivière Lemyo. Puis nous remontons le cours de la rivière en bateau le plus loin possible, selon le niveau des eaux au passage des rapides, pour aller visiter des villages de l’ethnie Chin. Les femmes Chin de cette région (celles qui ont plus de 45 à 50 ans) portent des tatouages sur le visage, qui font penser à une toile d’araignée. La rivière Lemyo prend sa source loin à l’intérieur des Chin Hills, à l’Ouest du mont Victoria. Après cette rencontre ethnique, nous revenons vers la région de Mrauk U. Nuit à l’hôtel à Mrauk U.
Jour 39 (Mardi 2 Novembre) : Retour vers Sittwe Quelques visites à Mrauk U. Puis retour en bateau le long de la rivière Lemyo, jusqu’à son confluent avec le fleuve Kaladan. Celui-ci devient de plus en plus large, au fur et à mesure que l’on se rapproche de Sittwe. Nous faisons quelques arrêts et visites en chemin, que nous n’avons pas eu le temps de faire à l’aller. A Sittwe, nous découvrons un petit musée bouddhiste local, situé dans un monastère. Nuit à l’hôtel à Sittwe.
Jour 40 (Mercredi 3 Novembre) : De Sittwe à Yangon Visite le matin du marché aux poissons de Sittwe, puis transfert vers l’aéroport et vol à destination de Yangon. Nuit à l’hôtel à Yangon
Jour 41 (Jeudi 4 Novembre) : Yangon et retour vers la France Temps libre à Yangon avant le transfert vers l’aéroport international de Yangon pour les vols de retour vers la France, via Bangkok ou Pékin.


Par rapport à ce qui était prévu, nous n'avons pas pu, par exemple, nous rendre à Bagan à cause d'innondation...

N'hésitez pas à me contacter par MP pour en savoir plus (je vous recommande l'agence Tamera qui a conçu ce voyage).

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Dimanche 22 Mai 2011 21:20, édité 2 fois.
Publicité

Re: Chine - Birmanie - 2010

par herm2s » Dimanche 12 Décembre 2010 14:53

#1


visage inle.jpg
visage inle.jpg (107.69 Kio) Vu 841 fois


J'ai croisé cette jeune femme sur le lac Inlé. Elle est institutrice. Sans doute le regard des enfants est-il moins inquisiteur quant à sa difformité qui ronge progressivement son visage. Elle vit là depuis toujours, au milieu d'une fratrie d'une dizaine d'enfants. Lorsque nous sommes arrivés dans sa famille, ses parents étaient dans la pièce. J'avais vu par l'embrassure de la porte d'une chambre une jeune femme se préparer. A sa chevelure, je l'imaginais belle. Et elle apparut.

Je ressentis aussitôt de la honte. Mon imagination était brutalement confrontée à la réalité. Celle d'un visage déformée. Nous avons discuté avec la famille. La Birmanie est un pays pauvre. Sur le lac Inlé, les conducteurs de barque qui amènent les flots de touristes ne percoivent que 1000 ks par jour (environ 1 $). Un médecin canadien est déjà venu la voir. Il est impossible pour elle ou sa famille de subvenir aux frais nécessaires pour une opération. Alors elle attend. Que le médecin canadien collecte des fonds pour payer l'intervention.

Petit à petit, je la vis s'ouvrir. Sourire même. Je fis des photos de la famille. D'elle aussi. Elle n'était plus/pas dérangé par mon objectif. Cette photo, je l'ai prise au moment de partir. Nous étions à bord et le moteur vrombissait. Elle tenait à nous saluer. De l'obscurité de la chambre à la lumière du jour.

#2


communisme.jpg
communisme.jpg (219.53 Kio) Vu 841 fois


Sur l'ancestrale route du thé entre l'Inde et la Chine, il y a le petit village de Saxi. Connu pour être resté dans un état intemporel. Dans l'artère principale, il y a une école. Dans l'école, on affiche les dessins des enfants. Et il y aussi des tableaux noirs. Certains sont réinventés par les enfants. Ici, on apprend Marx. On apprend la doctrine communiste. Dans la cours de récréation, les filles souatent à l'élastique, les garçons jouent au basket et on dessine.

Le ciel nocturne se transforme. Le croissant de lune devient faucille et marteau. Tout est étrange, la vie ici explose. Les souvenirs de la révolution culturelle sont tus. Certains ont dessiné Mickey, Pikachu, l'imaginaire global des enfants est désormais à peu près le même partout autour du monde. Etrange bien commun.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Jeudi 16 Décembre 2010 21:41, édité 3 fois.

Re: Chine - Birmanie - 2010

par amatof » Dimanche 12 Décembre 2010 17:00

je vais suivre ton voyage :coucou21:

Photos: 1612
amatof

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 8193

Inscription: 09 Jan 2008

Localisation: andenne belgique

Objectif 1:

N & B
" aujourd'hui est un cadeau c'est pourquoi on l'appelle le présent "

Re: Chine - Birmanie - 2010

par didier83 » Dimanche 12 Décembre 2010 17:16

Ah moi aussi je vais suivre ce voyage, surtout en Birmanie :mrgreen:

Photos: 1932
didier83

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 25008

Inscription: 14 Nov 2008

Localisation: Le Var..... Mais aussi un peu sur l'ile de la Réunion et beaucoup dans nos Alpes si belles.

Vie sauvage :new: ***Sport***Paysages :new: ***HDR *** Macro***N/B :new:
Mon site :new:

Imac 27" + MacBook Pro 13"

par herm2s » Dimanche 12 Décembre 2010 18:32

#3


couple chin.jpg
couple chin.jpg (199.11 Kio) Vu 841 fois


L'Etat Chin est difficile d'accès. Aux confins avec l'Inde et le Bangladesh, cet état birman nécessite d'obtenir de nombreuses autorisations pour s'y rendre. L'intérêt principal, outre son éloignement et le fait qu'il soit préservé du tourisme de masse, réside dans les fameux tatouages qu'arborent certaines femmes.

Pour les voir, il est possible de se rendre dans certains villages, situé à quelques heures de navigation de Mrauk U. Mrauk U est une ancienne cité royale. La Birmanie fut longtemps le théâtre de nombreuses guerres entre des ethnies rivales. Jusqu'à ce qu'au XVIII°, l'éthnie bamar l'emporte en prenant la main sur les plaines fertiles bientôt ravies pour le colonisateur anglais.

Mrauk U resta pendant longtemps un fier royaume indépendant. Séparé du reste du pays par une haute barrière montagneuse, la conquête était impossible. Pour s'y rendre, il faut aller jusqu'à Sittwe, capitale de l'état Rakhaing et emprunter un bateau pendant près de 5 heures. Mrauk U. Ce matin là, alors que nous arrivions sur le port, je me souviens du bruit que fit la tête de e petit garçon au moment où j'ouvris ma portière. Le sang. Les pleurs. J'étais désolé et ne pus rien faire, le gosse se carapata et les pêcheurs autour retournèrent bien vite à leurs occupations.

A Mrauk U donc, il est possible de se rendre dans des villages Chin, sans autorisation particulière. Avec mon guide local, je décidais de me rendre dans un village où aucun touriste ne s'était rendu depuis un an. L'endroit était désert. J'étais à la fois excité à l'idée de rencontrer l'une de ces femmes et un peu gêné aussi : je ne voulais pas qu'elle pense que je la considérais comme une bête de foire.

Très vite, dans le petit village, nous nous trouvâmes face à elle. Loin de vouloir faire ma photo, nous avons longuement discuté. D'elle, de son mari. De sa vie. Elle fut la dernière de la région à être ainsi tatouée. Elle nous expliqua que la cérémonie dure une journée entière, qu'elle est entourée d'un drap pour l'empêcher de bouger pendant que d'autres tatouent, percent sa peau et y déposent l'encre. Un motif de toile d'araignée. Une semaine pour s'en remettre, visage tuméfiée. Et lorsqu'elle se vit pour la première fois, elle se sentit enfin femme, belle.

Ses filles ne sont pas tatouées et son mari la trouve aussi belle aujourd'hui qu'hier. Il s'est habillé de la seule chemise qu'il avait.

La suite fut mémorable : nous avons aidé à la reconstruction de l'école locale, mais ça, c'est une autre histoire...

#4


refets Inle.jpg
refets Inle.jpg (128.02 Kio) Vu 841 fois


Nous revenions d'un visite intense. Un orphelinat, non loin du lac Inlé. Cela avait été tellement intense que j'avais oublié de prendre des photos. Imaginez une quarantaine de gamines chanter pour vous, heureuses de vous voir, vous l'étranger, alors qu'elles ont perdu leurs parents.

Nous rentrions donc à l'hôtel et le long d'un pont, le soleil se couchait, le ciel explosait et un homme marchait.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Jeudi 16 Décembre 2010 21:43, édité 3 fois.

Re: Chine - Birmanie - 2010

par amatof » Dimanche 12 Décembre 2010 19:57

:good:

Photos: 1612
amatof

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 8193

Inscription: 09 Jan 2008

Localisation: andenne belgique

Objectif 1:

N & B
" aujourd'hui est un cadeau c'est pourquoi on l'appelle le présent "

par gege 40 » Lundi 13 Décembre 2010 0:05

Voilà un reportage qui sort des sentiers battus. Je m'abonne aussi :coucou2: . Je me régale déjà et attends la suite avec impatience :) .

Photos: 39
gege 40

Pixel.....
Pixel.....

Messages: 118

Inscription: 25 Aoû 2009

Localisation: Landes

Boitier 1: - Nikon D200

Boitier 2: - Nikon D1

Boitier 3: - Nikon D2X

Boitier 4: - Nikon COOLPIX L1 / COOLPIX L101

Boitier 5: - Lumix DMC-FZ28

Objectif 1: - Nikkor 500mm f/8 reflex Ai-S

Objectif 2: - Micro Nikkor AI-S 55mm f/2.8 Micro

Objectif 3: - Nikkor 28mm f/2.8 Ai-S

Objectif 4: - Nikkor 50mm f/1.2 Ai-S

Objectif 5: - Nikkor 180mm f/2.8 ED Ai-S

Objectif 6: - Nikkor 18-70mm f/3.5-4.5G ED-IF AF-S DX

Objectif 7: - Nikkor 35-70mm f/2.8D AF

Objectif 8: - Nikkor 75-300mm f/4.5-5.6 AF

Objectif 9: - Tokina 12-24 f/4 ATX Pro DXII

Objectif 10: - Sigma 300mm f/4 APO macro HSM

Flash 1: - Nikon SB-15

Flash 2: - Nikon SB 80DX

TC 2: - Nikon TC-16A

par herm2s » Lundi 13 Décembre 2010 11:03

#5


homme magnolia.jpg
homme magnolia.jpg (154.56 Kio) Vu 841 fois


Non loin de Lijiang, il y a un monastère. Dans ce monastère, il y a un magnolia. Célèbre. Il aurait dit-on plus de 500 ans. Dans ce monastère, il y a un moine âgé de plus de 90 ans. Qui veille depuis plus de 70 ans sur ce magnolia. Une vie d'homme à l'entretenir. Ses mains sont noueuses. Comme le tronc de l'arbre. Sa chaise est dans un coin : s'il s'endort, c'est face à l'arbre, s'il se réveille la première chose qu'il verra c'est justement son arbre.

Durant la révolution culturelle, les gardes rouges s'en prenaient à tous les signes du passé. Il fallait fonder une Chine Nouvelle, oublier l'héritage et se focaliser sur le communisme en suivant les oracles du camarade Mao. On commença par les livres, les mandarins, les sachants. Et puis, on poursuivit par les temples, les moines, tous les suepcts possibles et imaginables y passèrent. Et un jour, un contingent débarqua dans ce temple. Cet arbre était une insulte à l'avenir, enraciné dans 500 ans de terre qu'il était.

Un homme s'y opposa. On ne pouvait couper cet arbre disait-il aux gamins parce qu'il lui avait consacré sa vie, comme un époux qui veille au chevet de sa bien aimée. Il batailla plusieurs jours. Trancher ce tronc, c'était lui couper la gorge. Le moine eut raison. Les gardes partirent.

Aujourd'hui, notre homme sourit. On vient le voir de la Chine entière. Il y a sans doute, dans le tas, d'anciens gardes rouges bien content de pouvoir contempler cet arbre. Qui nous survivra.

H.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Jeudi 16 Décembre 2010 21:43, édité 3 fois.

par gege 40 » Lundi 13 Décembre 2010 14:23

Très belle histoire que celle de ce moine qui a voué sa vie à cet arbre :good: !!!

Photos: 39
gege 40

Pixel.....
Pixel.....

Messages: 118

Inscription: 25 Aoû 2009

Localisation: Landes

Boitier 1: - Nikon D200

Boitier 2: - Nikon D1

Boitier 3: - Nikon D2X

Boitier 4: - Nikon COOLPIX L1 / COOLPIX L101

Boitier 5: - Lumix DMC-FZ28

Objectif 1: - Nikkor 500mm f/8 reflex Ai-S

Objectif 2: - Micro Nikkor AI-S 55mm f/2.8 Micro

Objectif 3: - Nikkor 28mm f/2.8 Ai-S

Objectif 4: - Nikkor 50mm f/1.2 Ai-S

Objectif 5: - Nikkor 180mm f/2.8 ED Ai-S

Objectif 6: - Nikkor 18-70mm f/3.5-4.5G ED-IF AF-S DX

Objectif 7: - Nikkor 35-70mm f/2.8D AF

Objectif 8: - Nikkor 75-300mm f/4.5-5.6 AF

Objectif 9: - Tokina 12-24 f/4 ATX Pro DXII

Objectif 10: - Sigma 300mm f/4 APO macro HSM

Flash 1: - Nikon SB-15

Flash 2: - Nikon SB 80DX

TC 2: - Nikon TC-16A

Re: [herm2s] Chine - Birmanie - 2010

par Ludo76 » Lundi 13 Décembre 2010 21:45

tout d'abord numérote tes photos pour faciliter les critiques :wink:

1, le sujet ne me dit pas grand chose,

2, cadrage trop haut. il y a un peu trop de place au dessus de sa tete.

3, mieux :-D . Peut etre un poil de lumière suppl. sur les personnes pour les faire ressortir un peu.

4, Superbe :super2: . reflet, couleur, contre-jour, dynamique du chemin (peut-etre la renverser pour faire partir le chemin vers le haut droit, vers l'avenir et non le retour :wink:

5, j'aime :-D

Photos: 876
Ludo76

Pixelistes
Pixelistes

Messages: 2720

Inscription: 06 Jan 2008

Localisation: Bochum (Allemagne)

Boitier 1: - Nikon D800

Objectif 1: - PC-E-Nikkor 24mm f/3,5D ED

Objectif 2: - Nikkor 50mm f/1.4D AF

Objectif 3: - Nikkor 85mm f/1.4 D IF

Objectif 4: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 5: - Nikkor 14-24mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 6: - Nikkor 24-70mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 7: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED-IF AF-S VR

Objectif 8: - Nikkor 28-300mm f/3,5-5,6 G ED AF-S VR

Flash 1: - Nikon SB-600

Flash 2: - Nikon SB-900

Flash 3: - Nikon SB-900

Flash 4: - Nikon SB-900

Re: [herm2s] Chine - Birmanie - 2010

par herm2s » Mardi 14 Décembre 2010 8:15

@Ludo76

Merci pour tes retours. J'avoue que je suis débutant et que le voyage n'est pas toujours le meilleur moment pour apprendre. Je me sentais souvent pris entre l'envie de bien faire mes photos et le fait de ne pas non plus me transformer en esclave de l'appareil.

Toutes mes photos sont livrées brut de capteur, je ne les ai donc pas retravaillées.

@gege 40 ; amatof ; didier83 ; jpro

Merci à vous de suivre.

@tous

N'hésitez pas à me faire part de vos remarques. J'essaierai de faire en sorte que ce fil ne soit pas qu'un relai de publication de photos de/pour touristes occidentaux en mal d'exotisme nonnon

H.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

par herm2s » Mardi 14 Décembre 2010 8:27

#6

candidat_yangoon.jpg
candidat_yangoon.jpg (168.18 Kio) Vu 841 fois


Ne me demandez pas pourquoi, mais j'avais décidé de me promener là où personne ne va. C'était le 2 Novembre dernier, à quelques heures d'un scrutin que d'aucuns annonçaient comme truqués. Nous nous promenions dans les rue de Yangoon, lorsque soudain, la sono se mit à hurler et l'agitation se fit palpable.

Nous étions assis, dans une boutique, lorsqu'il vint à moi. Candidat démocrate, il était trop heureux de pouvoir me tendre son programme, de venir à ma rencontre de braver l'interdit. En Birmanie, la démocratie est un slogan publicitaire, un outil de propagande pour faire accepter au peuple sa misère. Nous discutions, ainsi. Des policiers nous ont sans doute observés. Mon guide était blême. Après avoir été à quelques centimètres du général de la province de Mandalay, entouré de colonel, après avoir photographié l'épouse - rose bonbon - du premier, me voilà face à un candidat plein d'espoir dont les partisans glissaient le programme dans des petits paniers pour que chacun puisse en prendre connaissance. J'ai donc pris son programme. L'ai encouragé. Et il est repartit dans son cortège bruyant et festif.

Je ne sais pas le score qu'il fit.

#7

monk aeroport.jpg
monk aeroport.jpg (99.3 Kio) Vu 841 fois


Le soir du départ, nous étions dans la salle d'attente. A l'aéroport. En Birmanie, les seuls moyens pour accéder aux informations internationales ne sont pas légions. Avoir un accès à la TV par satellite dans un hôtel quelconque, Internet - qui fut globalement coupé pendant notre séjour à cause d'un cyclone de niveau 5, Nargis ayant fait des siennes en 2008, la junte savait maintenant comment s'y prendre. Et là, l'improbable, alors que les chaînes birmanes ne couvraient pas l'évènement, que la police et les militaires devenaient un peu plus nerveux, un écran de TV à l'aérport qui parle des élections. Hors champs, malheureusement, on ne voit pas une petite troupe en train de se préparer à accueillir un dignitaire quelconque.

Etrange atmosphère. Etrange sentiment que de sentir un pays en pleine remise en cause, plein d'espoirs qu'il sait d'avance déçus.

H.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Jeudi 16 Décembre 2010 21:44, édité 1 fois.

par herm2s » Mercredi 15 Décembre 2010 20:54

#8


nats.jpg
nats.jpg (144.27 Kio) Vu 841 fois


Plusieurs croyances cohabitent en Birmanie. Le bouddhisme. L'hindouisme. Le christianisme. Et un culte animiste : ceux des nats. Les nats sont des esprits. Comme tout esprit qui se respecte, il est possible d'entrer en contact avec eux grâce à un medium. Les birmans sont très vigilants à ne pas s'attirer les foudres des intermédiaires des nats. Ils organisent alors, pour s'assurer de leur bienveillance, des cérémonies onéreuses (500 $ pour une cérémonie d'une journée avec un groupe d'intermédiaire, l'orchestre et tout le toutim : une fortune en Birmanie). Dans ces cérémonies, la famille offrent aux représentants des présents. De l'alcool. De la nourriture. La musique retentit et les nats dansent alors en costume. Les membres de la famille ayant payé peuvent alors s'approcher et consulter les nats par l'intermédiaire de ces hommes. Serai-je promu ? Augmenté ? Vais-je rencontrer l'amour ? Que jouer au loto ? Les nats répondent ensuite.

Cette photo fut prise juste avant la cérémonie. Les hommes se maquillent, se travestissent et entre dans une peau qui n'est ni tout à fait masculine, ni tout à fait féminine. Ils sont à la frontière. Messager entre les hommes et les nats. Entre la société et l'au-delà. L'ensemble est assez hallucinant puisque les visages se superposent. Les personnalités s'estompent au fur et à mesure que le rythme s'empare de chacun.

Nous avons passé deux heures à regarder les danses. Les costumes. Je remercie ici la famille qui a accepté qu'un étranger s'installe avec eux et bénéficie de la cérémonie. Les nats, eux, étaient hilares.

#9


aveugles sittwe.jpg
aveugles sittwe.jpg (151.08 Kio) Vu 841 fois


La question du handicap dans un pays sous développé est une question rarement évoqué. Si en France la question est souvent taboue, elle n'émerge pour ainsi dire pas dans les pays en voie de développement. Je me suis retrouvé par hasard dans l'une des deux écoles birmanes pour aveugles. Le jeune homme, dont le courage m'impressionne, est diplômé de l'université de Rangoon. Il passe aujourd'hui son temps à transcrire en braille des documents / livres birmans. Travail de fourmi, ouvrage de Sisyphe. Avec une volonté à toute épreuve il a participé à l'ouverture d'une école dans une ville moins exposée au tourisme. Les besoins sont là encore énormes. Et il faut peu de chose pour aider. 30 $ suffisent à assurer l'approvisionnement en papier pour un mois de transcription en braille.

Souvenir touchant d'un homme qui était fier de me parler de son intégration dans la communauté locale, de sa femme qu'il avait rencontrée (qui n'est pas celle sur la photo), de ses projets, et de sa montre parlante...

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Dernière édition par herm2s le Jeudi 16 Décembre 2010 21:45, édité 1 fois.

par herm2s » Mercredi 15 Décembre 2010 21:13

jpro30 a écrit:Merci herm2s pour ce reportage passionnant.


Tout le plaisir est pour moi

Heureux de savoir qu'il intéresse. Heureux aussi de pouvoir donner envie à d'autres de partir là-bas, de donner à voir des femmes et des hommes qui vivent durement et qui pourtant ont tant à nous apprendre.

H.

Photos: 180
herm2s

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 258

Inscription: 16 Juil 2010

Localisation: Paris

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 16-85mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 70-300 mm f/4,5-5,6G AF-S VR IF-ED

Objectif 3: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 4: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Re: [herm2s] Chine - Birmanie - 2010

par kogaku » Mercredi 15 Décembre 2010 21:18

Très intéressantes ces images, et ces textes.

A suivre.

Photos: 984
kogaku

Pixelistes
Pixelistes

Messages: 3051

Inscription: 18 Mai 2008

Poster une réponse
Suivante

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron