Sujet: Choix d'un reflex : mon expérience 1 an après

Modérateurs: Modérateurs, Rédacteurs

Poster une réponse

Choix d'un reflex : mon expérience 1 an après

par illusionfx » Jeudi 15 Novembre 2012 1:56

Mesdemoiselles, messieurs,

Voici qu'arrive la période des fêtes et vous envisagez, comme votre serviteur l'année dernière, l'acquisition d'un boitier reflex ?
Ce forum m'ayant bien aidé, je vous propose aujourd'hui ma pierre à l'édifice avec le recul d'une année.

Je ne vais malheureusement pas pouvoir être aussi exhaustif que j'aurai aimé.
Je vais dans un premier temps vous décrire mon expérience avec le Nikon D5100 en utilisant ses points forts et ses faiblesses pour élargir le propos (ce n'est pas une critique exclusive du boitier D5100).

A noter que mes remarques pourront être extrapolées au tout nouveau D5200 qui n'apporte rien de vraiment révolutionnaire (d'ou son appellation).

Ces remarques sont personnelles, merci de les prendre comme telles. Je ne suis ni professionnel, ni testeur, ni quoi que ce soit qui peut se prétendre Diseur de Vérité.

A titre informatif, j'indique un petit tableau de mon matos en fin d'article avec les prix correspondants. Histoire d'avoir une idée si vous continuez dans la photo avec achat de matos...

Allons-y ;)

1. Première question à se poser quand au choix d'un reflex : Ai-je besoin d'un reflex ? (ça commence bien !)
Pour cela on posera comme postulat de départ que le but est de prendre des photos, non de laisser l'appareil dans son sac.
Oui un reflex prend de superbe photos (taille du capteur, qualité des objectifs...).
Mais un reflex, c'est lourd et encombrant et va donc rapidement nécessiter un sac dédié pour le transport dès que vous aurez investis dans des objectifs, un flash cobra, des trucs, des bidules...

Ce que je veux dire, c'est qu'il y a quelques temps, la photo était divisée, il me semble, en 2 catégories : Les compacts, légers, on les glissait dans le sac pour les avoir toujours sur soi. La qualité était moyenne.
Si l'on voulais sauter un pas niveau qualité d'image, il fallait passer au reflex.
Mais le danger est là. Le reflex, c'est, a mon avis, plus que cela. C'est aussi la possibilité d'optimiser ses objectifs selon ce que l'on photographie (un objectif portrait, un pour le paysage, un pour la macro...), c'est l'accès plus ou moins direct à pleins de fonctions.

Clairement, pour moi, acheter un reflex en kit "18-55" (et uniquement celui-là) et le laisser en tout Auto n'est pas la bonne solution (j'en connais beaucoup dans ce cas).
Vous allez vous retrouver avec les contraintes des 2 côtés. Un appareil lourd difficilement "trimballable" et une qualité correcte, sans plus, dû à l'objectif de base (photos intérieures au flash intégré obligatoire, piqué moyen).

Il existe aujourd'hui des compacts experts qui pourraient plus convenir il me semble (basés sur un capteur 4/3 type Fuji X10...)

Voulez vous faire des photos, ou de la photo ? C'est cette nuance qui est importante.
A noter que vouloir faire DES photos n'est absolument pas péjoratif ici. Mais dans ce cas là il faut privilégier l'accessibilité de l'appareil (l'avoir toujours sur soi).
Si vous voulez faire DE LA photo (pareillement, on peut faire DE LA photo sans être Doisneau, c'est la démarche qui compte), vous allez organiser vos séances ("ce matin j'ai envie de faire de la macro, du portrait..."). Vous allez vous orienter vers des domaines qui nécessiteront certains investissements en matériel (objectifs, flashes...). Cela, seul les reflex vous le permettent.

2. Le boitier vous offre un capteur (à étudier), une ergonomie et des fonctions. C'est l'objectif que vous allez visser dessus qui déterminera majoritairement la "qualité" de vos photos (une fois l'exposition, le cadrage et autres techniques maîtrisés j'entends)
Les questions qui reviennent souvent pour l'achat d'un reflex ne concernent trop souvent que le boitier alors que les objectifs sont vraiment à prendre en compte. Vraiment, vraiment. Et donc à intégrer au budget global.

3. Un objectif de kit n'est pas si mal. Au début.
C'est surtout qu'il est très difficile (impossible ?) de déterminer à priori nos préférences en terme de sujet, de techniques.
Il faut avoir l'appareil entre les mains et le faire chauffer pour se rendre compte que l'on veut s'orienter vers le portrait, la macro, l'animalier, le paysage...
Du coup l'objectif de kit peut servir à cela, défricher. Mais vous allez en acheter d'autres. (et j'en suis désolé ;)

4. Cas concret : mon D5100. Je précise que, globalement, j'en suis très satisfais.
Je lui trouve 2 défauts majeurs aujourd'hui (idem D5200, D3100 et D3200). Je connaissais ces limites mais il m'était difficile de vraiment les appréhender :
- Pas de motorisation interne au boitier. Les objectifs non motorisés ne seront qu'en mise au point manuelle (c'est pas impossible, mais la visée est plutôt étroite comparée à la gamme au dessus. Il faut jeter un coup d'oeil dans un D5100 puis un D7000 ou un D90 pour comprendre)
Je n'imaginais pas qu'un client photographe allais me "quasi-donner (80 € !)" un Sigma 105 mm 2.8 DG macro... sans moteur intégré.
Je cherche aussi un grand angle. Il n'en existe pas beaucoup et certaines versions n'ont pas de moteur, donc pas d'auto-focus. Cela limite pas mal le marché de l'occasion.

- Pas de pilotage de flashs déportés avec le flash intégré. Il faudra utiliser un trigger (50-100 €) ou un flash cobra master pour piloter les esclaves déportés.
Pour moi, le flash c'était synonyme de "tronche blanche cramée" et autres effets "animal apeuré dans les phares d'une voiture".
Ça, c'est le flash intégré. Petit, dans l'axe optique, c'est yeux rouges et autres joyeuseté garantie.
Mais avec un flash cobra, c'est un autre monde ! Sa tête orientée vers le plafond blanc : l'éclairage est homogène, l'apport de lumière me permets de shooter à des vitesses correctes, sans flou de bouger, les sujets paraissent humains.
En déportant ce flash (autre part dans la pièce qu'au dessus de l'appareil), cela ouvre encore d'innombrables possibilités. Pour cela, il faut tout de même que votre appareil pilote ce flash déporté. Cette fonction n'est pas présente dans la série D5xxx et D3xxx.
C'est assez honteux soi dit en passant. Ce n'est qu'une fonction logicielle qui ne coûte rien à implémenter... Simplement un nivellement par le bas de la gamme pour marquer une différence... Bref. C'est rattrapable moyennant du matos supplémentaire contrairement à la motorisation interne.

Il me semble que les Canon 600D, 650D n'ont pas ces 2 limitations. J'ai du mal avec l'ergonomie Canon mais c'est à étudier.

En passant, un point qui m'a semblé important à l'époque : la double molette.
Il n'y en a qu'une sur cette gamme là, franchement c'est pas un problème. Sauf erreur de ma part, elle n'est vraiment utile qu'en mode manuel : une pour la vitesse, une pour l'ouverture. Sur le D5100, en manu, molette seule pour la vitesse et touche [+/-] (index) plus molette (pouce) pour l'ouverture. Rien d'insurmontable quoi.


3. Bien considérer le marché de l'occasion.
Il faut bien évidement faire attention mais dans les petites annonces des pixelistes par exemple je doute que l'on trouve beaucoup d'arnaques.
Autant les boîtiers peuvent perdre plus ou moins rapidement de la valeur (surtout en début de gamme), autant les objectifs ne dévaluent pas forcement beaucoup. Un objectif ne "s'use pas" dans le temps (si on ne le trempe pas dans l'eau de mer, qu'on ne l'enterre pas dans le sable ou qu'on ne le laisse pas en doudou à sa fille de 2 ans...)
Si c'était à refaire aujourd'hui, pour le même budget, au lieu de mon D5100 neuf, je prendrais plutôt un D7000 d'occasion. Les capteurs sont identiques mais la qualité de la visée, la motorisation interne et le pilotage des flashs sont un plus pour moi. Inaccessible en neuf, ça peut passer en occas. A noter que le D7000 est le successeur du D90, C'est la même gamme. A voir.

Hormis le 18-105 du kit, mes autres objectifs sont, et seront des occas.

4. Achetez une focale fixe 35 ou 50 mm 1.8.
Elles sont dispo chez Nikon (35 mm) et Canon (50 mm) à pas cher (<200 €)
1.8 ça veut dire que vous ouvrez 3 à 4 fois plus que votre zoom de kit (env. 4.5) donc des photos intérieures sans flash, des flou d'arrière plans magnifiques etc. Un excellent achat. Et vous bougez vos fesses pour composer votre image au lieu de simplement zoomer-dézoomer.


5. Mon matos et prix
Pas de premier prix, rien en haut de gamme.

Boitier Nikon D5100 + 18-105 : 630 € (modèle d'expo FNAC)
Objectif Nikkor AF-S 35 mm 1.8 : 150 € (occasion e-Bay)
Objectif Sigma 105 mm 2.8 DG macro : 80 € (une honte de le payer ce prix-là ;) il en vaut au moins 250)
Flash cobra Metz 44 AF-1 : 165 € (Neuf, Boulanger)
Sac photo Vanguard The Haralder 28 : 120 € (neuf en boutique photo. Trouvable certainement moins cher sur le net mais je voulais l'essayer et je me voyait mal l'essayer en boutique et me barrer l'acheter sur le net...)

Prochains achats :
Objectif grand angle Sigma 10-20 : 300 € (occas)
Un second flash maître : 150 € (occas)
Trigger : 50 €
Filtres objectifs divers : 100 €


6. la suite ?

A bientôt.

Photos: 4
illusionfx

..........
..........

Messages: 7

Inscription: 05 Jan 2012

Localisation: Grenoble

Boitier 1: - Nikon D5100

Objectif 1: - Nikkor 18-105mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nikkor 35mm f/1.8G AF-S DX

Objectif 3: - Sigma 105mm f/2.8 EX DG Macro

Flash 1: - Metz mecablitz 44 AF-4 / 44 AF-4i

Publicité

Re: Choix d'un reflex : mon expérience 1 an après

par lincal » Lundi 19 Novembre 2012 16:48

Bonjour illusionfx,

Merci pour ce retour super détaillé :super12: , nul doute qu'il intéressera du monde ! :coucou21:

Photos: 4641
lincal

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 49616

Inscription: 24 Nov 2008

Localisation: Toulouse

Boitier 1: - Nikon D810

Boitier 2: - Nikon D700

Boitier 3: - Nikon D2Xs

Objectif 1: - Nikkor 24-120mm f/4G ED AF-S VR

Objectif 2: - Nikkor 16-35mm f/4G ED VR II AF-S

Objectif 3: - Nikkor 35mm f/2 D

Objectif 4: - Nikkor 50mm f/1.4D AF

Objectif 5: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 6: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED AF-S VRII

Flash 1: - Nikon SB-900

Amicalement, Christophe

:new: Mes photos ici : Tofographies :new:
:photo2: Formations Photo Toulouse
:new: Séjours Photo

Re: Choix d'un reflex : mon expérience 1 an après

par biwann » Mardi 27 Novembre 2012 14:50

Merci pour ce retour très intéressant qui correspond tout à fait aux questions que se pose un novice.

Ton retour me conforte dans l'idée de partir sur un boîtier D7000, a mois que j'arrive à patienter jusqu'à la sortie de l'arlésienne (le D7100) :mrgreen2:

biwann

..........
..........

Messages: 1

Inscription: 27 Nov 2012

Objectif 1:

Poster une réponse

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron