Sujet: Deux gargouilles ...

Modérateur: Modérateurs

Poster une réponse

Deux gargouilles ...

par trayvou » Mercredi 25 Février 2009 20:20

Bonjour,

Deux gargouilles de la cathédrale de Bourges ...

Image

Image


Image


Merci

Photos: 34
trayvou

Pix.......
Pix.......

Messages: 73

Inscription: 17 Nov 2008

Localisation: Paris

Objectif 1:

**** JB ****
Publicité

par l'campagnard » Mardi 13 Octobre 2009 13:35

Chouette un post solitaire !

Bonjour,

Ouille le ciel cramé ! :shock:

Bon après cette brève entrée en matière, :mrgreen:

premier conseil : évite les photos prises l'après midi en contre plongé, car la lumière (du ciel) n'est pas belle a ce moment. Soit elle provoque des contrastes trop forts en plein soleil, soit elle rend pâles les sujet photographiés par temps nuageux. Préfère un couché de soleil sur la pierre, tu verras le résultat est bien meilleur. Et de toute façon, a cette heure la dynamique des capteurs classiques ne permet pas de shooter des sujets aussi contrastés qu'un ciel blanc opposé a de la pierre grise. Il faut au moins un Fuji S5 (et encore). C'est pourquoi pour ce genre de photo je ne sors pas avant 17 h. Ou alors c'est pour du repérage ! :wink:

Deuxième conseil : pour les photos 1 et 2, tu as voulu privilégier les gargouilles. Seulement, en les plaçant pile au centre et au milieu d'une foule d'autres éléments, elles ne sont pas mises en valeur. Pour la photo d'un élément architectural, il faudrait déjà augmenter la focale et cadrer celle-ci en gros plan afin de l'isoler des nombreuses autres sculptures, sans cela on ne sait pas quel est le sujet.
Également, le placement d'un sujet en plein centre est banal et n'accroche pas trop. A moins de vouloir un effet de symétrie, il vaut mieux l'éviter. Les gargouilles ont des yeux, et c'est là une règle de base de la photo : il faut toujours laisser de la place du coté du regard. Ce qui signifie que par exemple sur une vue de profil de la gargouille, il faut laisser de l'espace sur la photo en majorité du coté où va son regard.

Voilà pour la théorie ! :yeux:

Maintenant les conseils personnels : pour encore mieux isoler la gargouille des avant/arrière plan, tu aurais dû mettre l'ouverture objectif au maximum, ainsi que t'approcher au maximum du sujet (ça c'est plus difficile). Tu aurais ainsi pu flouter tout ce qui n'est pas le sujet, et pour cela le plein format du D700 va t'aider car celà aide a isoler l'arrière plan.

Aussi, pourune photo de gargouilles, la prise de vue en contre plongé est très classique, c'est ce que tous les touristes voient. S'il y a moyens de monter dans un bâtiment proche, avoir les toits de la ville en arrière plan serait du plus bel effet ! Et là il faut demander, y aller au culot !

A+

Photos: 5
l'campagnard

Pixe......
Pixe......

Messages: 90

Inscription: 13 Mar 2009

Localisation: Cherier, près de Roanne, Loire

Boitier 1: - Nikon D200

Boitier 2: - Leica M4-P

"Si tu diffère de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis" A. de Saint-Exupéry.

"il y a assez de biens de ce monde pour subvenir aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun" Ghandi.

par trayvou » Mardi 13 Octobre 2009 19:37

Merci pour tous ces conseils, dois je cependant comprendre que la dynamique du S5 est meilleure que celle du D700 ?

Photos: 34
trayvou

Pix.......
Pix.......

Messages: 73

Inscription: 17 Nov 2008

Localisation: Paris

Objectif 1:

**** JB ****

par l'campagnard » Mardi 13 Octobre 2009 21:30

Ah là là,

Tu entre la dans un débat qui fait rage sur bien des forums !

Mais j'ai pu comparer plusieurs tirages tirés sur le même traceur d'un D3 et d'un S5,
et dans toutes les zones de hautes lumières, il y a bien plus de détails et le modelé des dégradés est plus doux, nettement plus plaisant et proche de la réalité. Sur les photos de paysages, tôt le matin ou le soir, j'ai constaté des couleurs qui m'apparaissait plus belles et fidèles que sur le D3.

Certains disent qu'on peut tirer une même dynamique en RAW grâce à la post-production. Mais tout d'abord, cela implique au moins 30 min de traitement, et encore, en poussant les courbes, on finit par faire ressortir des défauts et par perdre d'autres informations de couleur.

Rassure toi, hormis pour la dynamique, passer d'unD700 a un S5 est plutôt une régression à cause d'un facteur déterminant : la taille du viseur... :roll:

J'ai pu constater l'énorme différence pour déterminer la composition entre mon D200 (base du Fuji S5 pro) et mon vieux F-801. A cause du faible grossissement du D200, on oublie pas mal de détails qui enrichissent ou appauvrissent la composition.
Avec le F-801, tout m'apparaît plus facile et intuitif...

Sans oublier que le S5, c'est 6 mégapixels de moins que le D700. :???: Certains disent "oui mais avec l'extrapolation on obtient une qualité équivalente aux 10 Mpix" Ben voyons! Qu'ils fassent une vue a 100% et on en reparlera...
J'ai vu des photographes qui avaient un D700 le vendre pour reprendre un Fuji S5. A mon avis c'est une bêtise, ils sont complémentaires. En effet, nombreux sont les pros qui possèdent un S5 en plus du D700/D3.

Et pas la peine d'attendre un hypothétique Fuji plein format, car ils arrêtent leur production de reflex. :hein42: le jour ou j'ai su çà, c'était la déprime...

Photos: 5
l'campagnard

Pixe......
Pixe......

Messages: 90

Inscription: 13 Mar 2009

Localisation: Cherier, près de Roanne, Loire

Boitier 1: - Nikon D200

Boitier 2: - Leica M4-P

"Si tu diffère de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis" A. de Saint-Exupéry.

"il y a assez de biens de ce monde pour subvenir aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire l'avidité de chacun" Ghandi.
Poster une réponse

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron