Sujet: L'interview de Volker Gilbert sur les Pixelistes

Modérateur: Modérateurs

Sujet verrouillé

L'interview de Volker Gilbert sur les Pixelistes

par pyroclastique » Jeudi 06 Septembre 2007 21:57

Bonjour à tous,

Les vacances étant terminées, nous allons reprendre nos interview mensuel.

C'est donc avec un très grand plaisir que jeudi 20 septembre 2007 à 21h, Volker Gilbert sera sur les Pixelistes afin de répondre à toutes vos questions sur son travail d'auteur photographique, traducteur et formateur.

Image
Présentation:
Je cite: "Mon parcours est assez atypique.
De nationalité allemande et grandissant dans une petite ville près du lac de Constance, j’ai découvert la photo à 14 ans (j’ai aujourd’hui 40 ans) pour photographier la lune, les planètes et les constellations observées à travers mon télescope d’astronome amateur.

Une nuit d’hiver passée à rechercher et photographier une galaxie provoquait une pneumonie, mettant fin à ma passion pour les étoiles - de toute façon, je ne pouvais pas m’acheter le Celestron C8 de mes rêves…
J’ai ensuite commencé à emprunter le Pentax K1000 de mon beau-père et une passion était née - la photo « terrestre » !
Un de mes meilleurs amis de l’époque est parti à Berlin étudier la photo dans une école prestigieuse, puis moi, j’ai commencé à étudier le chinois, l’histoire et les sciences politiques à l’université – car il était hors de question dans ma famille d’envisager le travail de photographe, considéré comme pas assez intellectuel.

Pendant mes études, j’ai continué à faire des photos de mes copines et des acteurs du théâtre municipal, ainsi que quelques travaux de commande.
Arrivé à Taiwan pour approfondir mes connaissances du mandarin, j’ai vite commencé à travailler pour des studios locaux, puis pour deux magazines de mode ou j’ai travaillé côte à côte avec un prestigieux photographe du nom de Christopher Doyle, aujourd’hui cameraman de réputation mondiale (« In the mood for love », « Les Anges Déchus », « Happy Together » etc.).
J’ai ainsi réalisé de nombreux reportages de photo de mode, des portraits « pipol » (Vanessa Paradis, Vanessa Mae…) et des photos de produits. J’ai également découvert en 1993 la photo numérique ou plutôt la numérisation et Photoshop (la version 3) dans un studio de prise de vue taïwanais.

Trois années plus tard, j’ai tenté de continuer la photo de mode en France – en vain.
Débarqué dans un pays dont je ne maîtrisais pas suffisamment la langue et les codes, j’étais plutôt mal équipé pour réussir dans cet univers cruel et superficiel.

Je me suis donc détourné de ce monde pour investir un autre, celui de la vente-conseil, puis de la formation, dans un grand magasin de vente de matériels photo professionnels qui vendait déjà à l’époque (1997) des dos numériques Phase One.

Aujourd’hui je partage mon temps entre des formations à la photo numérique (la dernière en date était une formation pour les photographes et graphistes du magazine Grands Reportages), la rédaction et traduction de livres (« Développer ses fichiers Raw », Photoshop Lightroom pour les photographes, d’autres sont à venir), la collaboration avec des publications Web (MacDigit, Monde de la Photo, QuestionsPhoto.com…) et une activité à mi-temps dans une société de l’univers des arts graphiques.

Quant au peu de temps qui me reste, je le consacre à mes deux passions, la photo et ma famille (j’ai deux enfants, un garçon de 8 et une petite fille de 2 ans et demi), la lecture et je m’en passe !"

Bibliographie:
Développer ses fichiers Raw 1ère edition
Développer ses fichiers Raw 2ème edition
Photoshop Lightroom pour les photographes

L' interview est donc prévue le jeudi 20 septembre 2007 de 21h à 22h30.

Pour poser vos questions à Volker Gilbert (Il suffit de répondre à ce sujet).
Les questions seront ouvertes à compter du mercredi 12 septembre 14h et jusqu'au au mercredi 19 septembre à 18h et commenceront à être publiées le soir de l'interview à partir de 21h.
Soyez nombreux à venir poser vos questions.

Comme cela a été expliqué dans l'annonce, ce sujet est modéré avant la publication des questions, afin de limiter le nombre de questions ou de demandes répétitives.
Une sélection sera donc effectuée par l'équipe des Pixelistes.
Etant limités par le temps, nous ne pourrons retenir toutes les questions, mais nous nous efforcerons d'en faire une sélection la plus exhaustive possible.

Pour connaitre un peu plus le travail de notre invité, consultez ses sites Internet : Volker Gilbert Photographie et le célèbre Digital Photo Blog.

En espérant répondre à vos attentes.
L'équipe des Pixelistes.

Photos: 1193
pyroclastique

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 66421

Inscription: 11 Mai 2005

Boitier 1: - Nikon D700

Objectif 1: - Nikkor 24-70mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 2: - Micro Nikkor 60mm f/2.8 D AF

Flash 1: - Nikon SB-800

Flash 2: - Nikon SB-800

Dernière édition par pyroclastique le Mercredi 10 Octobre 2007 21:36, édité 2 fois.
Publicité

par Pixelistes » Jeudi 20 Septembre 2007 19:51

Bonjour Volker,

Nous te remercions d'avoir accepté cette interview pour les Pixelistes, qui nous l'espérons permettra aux membres et visiteurs de forum photographique et plus particulièrement aux Nikonistes que nous sommes d'avoir quelques réponses à leurs questions.

Nous savons qu'il y a beaucoup de questions, surtout au le sujet de la retouche photographique et de l'édition de livre lié à cette pratique.
Nous espérons que tu passeras un bon moment en notre compagnie.

Notre première question concernera plutôt l'édition et le travail que tu réalises sur ton blog.
Peux-tu nous dire ce qu'il t'a donné l'idée de le créer?
Cela te prend t-il beaucoup de temps sur ton planning qui nous le savons doit être très chargé?

Photos: 186
Pixelistes

Modérateur
Modérateur

Messages: 37

Inscription: 11 Oct 2006

Objectif 1:

Bonjour à vous, Pixelistes,

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 19:53

Bonjour à vous, Pixelistes,

Sachez que c’est un immense plaisir de répondre ce soir à vos questions et interrogations. J’ai d’ailleurs suivi un certain nombre de discussions sur le forum et apprécie particulièrement la convivialité, la courtoisie, et la compétence qui y règne (contrairement à d’autres forums qui laissent parfois à désirer sur ces points importants).

Mon intérêt pour la photo numérique ne date pas d’hier. En 1993 j’ai eu mon premier contact avec Photoshop dans une agence de pub taïwanais qui me prêtait de temps en temps leur studio de prise de vue pour les photos de mode que j’effectuais pour deux magazines féminins. Le simple fait de pouvoir numériser, puis de modifier une photo argentique sur un écran d’ordinateur était purement et simplement magique. Rentrant en Europe en 1995, je n’ai pas choisi la bonne ville pour continuer mon activité de photographe de mode et de portraits : capable de lire un journal français, mais incapable de m’exprimer comme un adulte, j’ai dû vite déchanter. Les rédacteurs de magazines français me demandaient de refaire mes séances de prise de vue en adoptant un style - et en collaborant avec des stylistes et coiffeurs – français, ce qui était, manque de moyens, évidemment hors de question. J’ai ensuite tenté en vain de trouver un travail d’assistant photographe, les photographes « démarchés » me conseillaient tous de me lancer comme photographe – un véritable casse -tête !
Décidé de rester coûte que coûte dans l’univers de la photo, j’ai intégré un grand magasin photo professionnel à Paris ce qui m’a donné l’occasion suivre l’évolution du matériel et des techniques photo. J’ai ainsi pu suivre de près la révolution de la capture numérique (dos numériques et premiers appareils reflex numériques) et mesurer l’importance du format RAW puisqu’à l’époque les dos numériques employaient (et emploient toujours) ce format par défaut. Je me suis vite rendu compte que la plupart des informations n’étaient disponibles que sur des sites Web anglophones et qu’il n’y avait rien en français. Mon site, ouvert en 2003, tente de combler ce vide avec des articles dédiés aux logiciels de développement RAW ainsi qu’au traitement d’image en général. Hélas, j’avais complètement sous-estimé le volume de travail nécessaire pour « remplir » ce site d’une manière régulière – je me suis donc résolu à ne plus dormir que cinq heures par nuit, ce qui ne fait pas vraiment plaisir aux autres membres de ma famille…. Un Blog est avant tout un outil de publication sur Internet puissant, tout en restant simple à configurer – c’est donc une formule idéale un pour quiconque souhaitant publier des articles courts sur Internet, et cela sans connaissance particulière en langage HTML et en mise en page. Il est amusant qu’un nombre croissant de sociétés s’appuie sur un Blog pour communiquer avec l’extérieur, que ce soit avec leurs clients, leurs lecteurs etc. Le site Questionsphoto.com, dont la richesse sont les articles très variés signés Vincent Luc, Volker Gilbert, Jean Delmas, permet ainsi depuis peu aux éditions Eyrolles de rentrer en contact avec les lecteurs des ouvrages techniques photo VM et Eyrolles.
Certes, toute cette activité frénétique (auteur, traducteur, formateur) ne me laisse aujourd’hui que peu de temps pour mon site et mon Blog- m’obligeant à travailler plus vite et définir des priorités pour mon emploi du temps.

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 19:58

ddo a écrit:Bonjour,

Envisages-tu de sortir un livre sur l'association des boitiers Nikon et CaptureNX ?

Vente au format pdf ou eBook pour pouvoir le conserver lors de ses déplacements sans avoir à promener 2 kgs de livres ?

Merci et bonne continuation.


Sincèrement, j’ai plutôt envie de passer à un autre sujet plus tranquille, éloigné de l’évolution bouillonnante de logiciels de développement RAW. Il est en effet plutôt contraignant de suivre cela de près et ma pratique photographique en pâtit bien évidemment – au lieu de me balader avec mon appareil photo je reste scotché devant mon écran.
Je crois que notre cher JMS ( Jean-Marie Sepulchre pour les non initiés) avait déjà l’intention de sortir un ouvrage dédié à Nikon Capture NX, logiciel qui est encore orphelin en documentation française (bien qu’il me semble d’avoir vu un ouvrage en anglais sur le sujet).
Attaché aux livres de la même manière que je suis sensible au toucher et à l’aspect d’un tirage photo, les Ebook m’ont jusqu’à aujourd’hui laissés de marbre ; ne représentent - ils qu’une version virtuelle d’un livre imprimé. Mais je crois que là il s’agit probablement d’une déformation qui m’est propre, ayant grandi dans une maison remplie d’ouvrages de tous genres.
Toutefois, l’approche de l’Ebook est à mon avis la plus adaptée, dès lorsqu’il faut composer à la fois avec un lectorat assez réduit (soyons clairs, NX jouit d’une diffusion plus confidentielle que Camera Raw et Lightroom) et un coût de production très élevée (et oui, entre la rémunération de tous les participants à l’ouvrage et les coûts de l’impression, un livre est plutôt cher à fabriquer).
Là encore, les Etats-Unis sont précurseur : de nombreux éditeurs et auteurs proposent depuis quelque temps déjà des Ebook et cette pratique semble parfaitement intégrée dans les mœurs des internautes. Il n’est donc pas exclu qu’un éditeur français propose des ouvrage très ciblés traitant des sujets assez « confidentiels » - une série dédiée aux différents logiciels de conversion serait d’ailleurs très intéressante …

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:07

frontosa14 a écrit:Bonjour

J'ai acheté votre livre "développer ses fichiers Raws" on y parle très peu de Nx qui n'était alors qu'annoncé. Pensez vous à terme éditer des livres plus spécifiques se rapportant à certaines marques, comme vos confrères qui ont sorti les "Maitriser son ..."
Nx et Capture 4 et maintenant View Nx mériteraient un livre dédié qui nous couterait moins cher qu'une formation Nikon school.


Bonjour,
que reprochez-vous au juste aux formations Nikon School et son charmant animateur Roland Sberbielle  Sérieusement, je pense que les livres et les formations se complètent d’une manière très intéressante puisqu’on peut aborder lors d’une formation tant de petits trucs et astuces impossibles à intégrer dans un ouvrage, faute de place. Les formations sont également une excellente occasion pour s’échanger avec le formateur et avec ses condisciples.
C’est vrai, la première édition de « Développer ses fiches RAW » n’aborde pas encore l’excellent logiciel Nikon Capture NX, cependant vous trouverez quelques pages consacrées au logiciel dans la deuxième édition.
Notre ami Vincent Luc est en train de devenir une sorte de « Scott Kelby » national - sans être handicapé par les mêmes défauts, à savoir le physique et l’humour très« tarte à la crème » de l’auteur américain. Bon là, je suis méchant, je voulais simplement dire que la collection « Maîtriser son… » est un succès éditorial sans précédent (et équivalent), bien que malheureusement confiné au seul univers francophone. Mais n’oublions pas que, tout compte fait, il y a bien davantage d’utilisateurs d’un appareil photo qu’il y a utilisateurs de logiciels de développement RAW. Le marché potentiel est ainsi assez réduit et laisse peu de marge pour un ouvrage spécialisé. D’ailleurs, « Développer ses fichiers RAW » était quelque part un pari risqué - nous n’imaginions pas un tel succès.
L’édition est un « business » comme tous les autres, assujetti aux lois du marché. Un auteur s’attaquant à un ouvrage sur Nikon Capture NX serait alors confronté aux limites imposées par le marché, notamment pour le nombre de pages, le prix de vente, la qualité d’impression et le tirage initial…
Je l’avais mentionné plus haut, l’Ebook représente une alternative crédible et économique (surtout pour l’éditeur, vu les tarifs pratiqués aux Etats-Unis) au livre imprimé et je pense qu’un « ouvrage virtuel » du style « Maîtriser Nikon Capture NX » deviendrait alors possible.

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

Re: Light Room 1.1

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:09

dédé23 a écrit:Pouvons-nous espérer une traduction prochaine en français de la version 1.1 de LR, afin de compléter le livre que vous avez déjà traduit.


Et bien, vous vouliez dire Lightroom 1.2 , n’est-ce pas ? :-D Je sais, je sais, vous êtes nombreux à réclamer cette mise à jour en français, les nombreuses questions atterrissant dans ma boîte mail en témoignent. Nous avons prévu une petite série de quatre articles qui retracent la gigantesque mise à jour effectué par Martin (plus de 170 pages toute de même. ) Cela dit, je n’ai ni le temps ni l’énergie de m’attaquer une nouvelle fois à la traduction d’un passage aussi important – d’autres engagements ont pris le pas dont la traduction d’un livre prévu pour le mois d’octobre et des projets d’écriture pour un nouveau « Volker ». Nous avons donc prévu de produire quatre articles calqués sur la structure de la mise à jour de Martin Evening, tout en étant plus courts et rédigés par son humble traducteur. Soyez donc rassurés, j’y travaille ! Nous ne manquerons pas de vous informer prochainement des dates de sortie de ces quatre gros articles sur Questionsphoto.com.

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:14

thierrysuisse a écrit:Bonjour Volker,

Peux tu nous indiquer si la traduction de l'ouvrage "Photoshop CS3 pour les photographes" en Français est prévue et si oui pour quand? Merci!


Bonjour Thierry,
Vu l’état de stress de mon éditrice « attitrée » qui gère actuellement la traduction de « Photoshop CS3 pour les photographes », la sortie de l’ouvrage n’est plus très loin - je parie même sur une sortie avant la fin de l’année. Je suis d’ailleurs plutôt content d’avoir échappé à ce « pavé » qui s’enrichit de version en version aussi bien que pour son volume et son contenu. Il était de toute façon impossible de me confier au même temps l’adaptation de l’ouvrage sur Lightroom et de l’autre sur Photoshop - faute d’avoir inventé des journées de travail de 30 heures 

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:20

tof13 a écrit:Bonjour Volker,

Tout d'abord merci pour vos ouvrages.

Questions cruciales : nous sommes dans une société où l'on redéfinit tout, où l'on joue sur les mots. Qu'est-ce qu'une photo ? S'agit-il d'un support (papier, écran ...) et lequel, s'agit-il d'une démarche, s'agit-il d'autre chose ou un peu de tout cela ?

Où est la limite entre PHOTOGRAPHIE et "PHOTOGRAPHISME" (à savoir un photomontage ou/et une retouche intensive) ?

Merci encore.


La photographie, elle aussi, subit les conséquences de la révolution technologique en marche depuis maintenant trente ans . Autrefois réservé à une élite d’utilisateurs avertis et formés, elle est utilisée aujourd’hui par de nombreux nouveaux utilisateurs décomplexés face à nos vieux canons de beauté. Tant mieux, puisque « ne bouger » veut bien dire « mourir » et la photo ne peut que bénéficier de cette ouverture aux nouveaux modes de présentation et de consommation d’images. Il est d’ailleurs amusant que les gens ne cessent de rechercher une définition de la photographie, pour y exclure toute forme d’expression artistique non conforme aux canons définis. Or, pour moi, la photographie est un art exercé avec un appareil photo– la photographie étant bien une discipline artistique , une interprétation et non pas une représentation de la réalité. Vouloir confronter la « Photographie » au « Photographisme » n’a pour moi aucun sens- il est d’ailleurs difficile de définir un trop-plein de retouche….

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:24

vieux_schnock a écrit:Bonjour,
Est ce qu'avec la facilité de retoucher une image numérique, la notion de "la photo témoin de son temps" ne va pas se vider de sa substance ?
Et si c'est le cas, qu'est ce qui pourrait prendre le relai ?


Là , il faudrait différencier entre la photographie purement documentaire (photojournalisme) et la photographie artistique - qui comprend non seulement la désormais très en vogue photographie « plasticienne », mais toutes les domaines qui emploient la photo pour véhiculer une idée, pour mettre en valeur un produit etc. Tandis que la photo artistique doit disposer de toute la liberté pour créer et pour s’exprimer, la photo documentaire et ses protagonistes nous doivent à la fois objectivité, honnêteté et authenticité. Or, nombreux sont les exemples pour l’abus de cette règle : des hommes politiques effacés d’une photo une fois tombés en disgrâce, des journalistes subjugués par des « commissaires politiques » (une mesure pas uniquement réservée aux régimes dits totalitaires, voir la manipulation de la presse lors les deux guerres de golfe !), la retouche d’une photo par un photojournaliste afin de mieux vendre son travail…. Bien qu’il ne soit pas toujours facile de se soustraire à des pressions politiques, un photojournaliste et son agence de presse doivent se plier à une « éthique de travail », tout en réprouvant toute dérive.

La photographie numérique n’est donc pas à l’origine du mal mais lui fournit des armes d’une efficacité redoutable. Il faudrait bien que les agences de presse, les magazines et les photographes signent un jour une charte éthique commune qui définit bien la notion de la photo comme étant un « témoin de son temps », afin de responsabiliser l’ensemble des intervenants. En attendant, ils peuvent installer des logiciels dédiés à la vérification de l’intégrité de données (Canon et Nikon proposent cela pour leurs appareils Pro) et interdire aux photojournalistes de retoucher leurs images…. Mais que penser des photos d’un certain Doisneau ? Si on interdit la retouche, ne faut-il pas également interdire la mise en scène, le recadrage, la compensation d’exposition et je m’en passe ?

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:27

dcouvreur a écrit:Bonjour Volker,

Bravo et merci pour votre livre sur Lightroom qui est devenu mon livre de chevet! J'ai enfin trouvé un remplaçant à "développer ses fichiers RAW"!
J'avais cependant une question sur l'utilisation de Lightroom: je voulais savoir s'il était possible de rajouter des profils colorimétriques dans le module export. En effet, je fais tirer mes photos dans deux labos qui ont leur propre profil, et cela me permettrait de ne pas passer par Photoshop pour faire une conversion vers le profil spécifique pour chaque labo!
Merci à vous et bonne continuation!
Damien


Merci pour vos louanges ! En ce qui concerne Lightroom, il n’est pas encore possible d’y ajouter des profils de sortie. En effet, l’éditeur du logiciel a préféré de simplifier la gestion des couleurs, véritable « terrain miné » pour la plupart des photographes, au maximum. Ainsi, on peut tout juste choisir entre les espaces de travail RVB Adobe RVB 1998, sRVB et ProPhoto RVB. Photoshop demeure ainsi indispensable pour adapter votre image au gamut du profil d’imprimante (ou, plutôt le profil de la tireuse « argentonumérique »). Cela dit, l’écart entre l’espace caractérisant la tireuse et l’espace sRVB n’est (selon mon expérience) jamais très important, toutefois Lightroom n’est pas équipé pour faire du « soft-proofing » (simulation de la sortie à l’écran). Je suis convaincu qu’Adobe a bridé le logiciel pour ne pas embrouiller les photographes et, surtout, pour laisser à Photoshop sa raison d’être – bien que le manque de réglages pour la gestion des couleurs perturbe les photographes plus expérimentés.

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:31

vieux_schnock a écrit:Une petite question idiote qui me tourne dans la tête :
Est ce que le logiciel utilisé pour imprimer une photo a une influence sur le résultat ?
Autrement dit le même fichier TIF (par exemple) imprimé avec PS ou avec PhotoImpact sortira de la même façon (à papier et imprimante identique).


Etant donné les différences entre les moteurs de conversion colorimétrique (citons juste ICM pour Windows, ColorSync pour Mac, ACE pour les logiciels d’Adobe et LCMS pour certains logiciels « alternatifs » et open-source..), les modes de rendu (colorimétrie relative, perceptive, saturation ou absolue), les espaces de travail et profils utilisés par les logiciels et l’imprimante et les différentes paramétrages du dialogue d’impression et du pilote d’imprimante, l’harmonisation des résultats entre deux logiciels devient alors une mission pour le moins ardue ! Il y a donc de fortes chances que vous n’obtenez pas le même résultat lorsque vous imprimez la même image avec les deux logiciels que vous citez !

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:41

Solitaire a écrit::-D Bonjour,
Il y a peu de temps et par manque d’expérience en photo numérique, j’ai fait l’acquisition du logiciel" ACDSee Pro " :roll: .
Or je constate que " Photoshop " est en 1er ligne et le plus souvent cité.
La question: faut-il changer de logiciel, si oui quel version exacte me conseillerez-vous ?
À noter que le logiciel cité est installé sur le PC mais, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de l’utiliser (Attente d'un nombre suffisant de clichés).
Merci de bien vouloir m’informer. :?: :-D



Ah, c’est une question intéressante à laquelle il faut répondre par une réponse toute en subtilité. ACD SeePro est avant tout un excellent gestionnaire d’image qui vous permet de trier, noter, organiser et cataloguer vos images. Après ce que j’ai vu, il dispose aussi des fonctions de retouche compatibles avec de nombreux formats de fichier RAW et j’ai trouvé la colorimétrie de mes fichiers affichés par l’aperçu d’ACD SeePro plutôt satisfaisante et les outils efficaces- bien que je suis déjà trop inféodé à l’ergonomie de Camera Raw et Lightroom pour y trouver réellement mon compte.
Surtout, ne le désinstallez pas tout de suite ! Consacrez-lui un peu de temps, quelques heures de prise en main, pour bien connaître ses fonctionnalités , puis développez vos chères images – le choix d’un logiciel est avant tout une histoire de « feeling » et souvent guidé par des à priori davantage subjectifs qu’objectifs. Ne vous laissez pas déstabiliser par les fans de Photoshop et surtout ceux qui tentent de vous présenter CS 3 comme seul et unique outil possible. Mieux vaut démarrer avec Photoshop Elements, presque tout aussi puissant, puis, une fois bien à l’aise, passer à la version « CS» qui est par ailleurs surdimensionnée par rapport aux « vrais » besoins de 90% des photographes !

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:46

Fofo_06 a écrit:Bonjour,
J'ai acquis il y a peu votre ouvrage : "Développer ses fichiers RAW 1ère édition"
Je n'ai pas terminé de l'étudier profondément, que parait la 2° édition !
Déjà je trouve qu'une description plus sévère, dans cette 1° édition, de ces outils logiciels (Forces et Faiblesses par exemple) m'aurait aidé à choisir celui (il ne pourra jamais y en avoir qu'un) qui me permettra de traiter avec le moins de dégradation possible les images que je capture.
Pensez-vous donc que ces logiciels puissent encore s'améliorer vis à vis de leur tâche principale (Via le ou les Algorithmes utilisés) : Le "décodage" de ces fichiers ?
Croyez-vous que votre nouvelle édition puisse aussi m'apporter une vision plus nette de ce qu'il convient de faire sur un fichier "RAW", bien sûr en fonction des "erreurs" les plus courantes, mais surtout au travers de chacun des logiciels utilisables pour cela ?
Merci d'avance pour cette entrevue.
Cordialement,
Patrick.


Croyez-moi, je suis tout aussi ennuyé par ces mises à jour régulières. Mais compte tenu de l’engouement actuel pour les logiciels de développement RAW et la vitesse à laquelle ils évoluent, nous ne pouvons pas faire autrement – plus personne ne voudra acheter un ouvrage traitant des versions désespéramment anciennes de ces logiciels. J’ai également écarté des appréciations pour la qualité de conversion des logiciels : compte tenu de l’amélioration perpétuelle des algorithmes de traitement, un jugement est souvent rendu caduc par la version suivante. Prenons un exemple : souvent critiqué pour le traitement de bruit médiocre, Camera Raw s’est bonifié au gré des versions et retrouve aujourd’hui une qualité de dématriçage tout à fait convenable.
Je vous confirme que la qualité des algorithmes évolue au fil des années (qualité des profils d’entrée, suppression du bruit et correction des aberrations optiques). J’ai pu ainsi donner à certains de mes vieux fichiers RAW une « deuxième jeunesse », comme par exemple les fichiers CRW des D30, D60 et D10 et NEF des D1x et D100. Pour cette raison, il est toujours avantageux de conserver ses fichiers RAW, ils bénéficieront alors du progrès des années à venir.
Il m’est difficile de vos conseiller pour l’achat de la deuxième édition de « Développer ses fichiers RAW ». L’auteur et le commercial en moi dit « Allez-y, achetez-le », mais ma conscience vous répond « Cela dépend » ! En fait, si vous espérez trouver davantage de détails sur DxO 4, Lightroom et Nikon Capture NX, la deuxième édition apporte une plus-value, sinon vous pouvez peut-être attendre la troisième, quatrième, voir cinquième édition... :lol:

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:48

blanchon a écrit:Bonjour Monsieur Gilbert,

Merci de nous permettre, grâce à vos ouvrages de se perfectionner sur le traitement des images après la prise de vue, mais........
Ma question paraitra peut être simplette....Il existe sur le marché de nombreux logiciels de traitement de l'image.

Y a t-il un intérêt à posséder par exemple Nikon NX ET Photoshop CS 2?
Sont-ils complémentaire? Et y ajouter ensuite < Développer ses fichiers RAW >.
Avons-nous besoin de tout cela pour embellir une image.
La prise de vue numérique n'oblige t'elle pas justement ce travail de retouches??
Merci de votre participation sur notre forum.
Maurice Chatelain


Maurice, vous posez des questions piège qui touchent à mon « fonds de commerce » ! Oui, sérieusement, vous êtes un provocateur puisque vous contestez la nécessité de retouche. Disons-le d’emblée, avec la photographie numérique nous pouvons enfin améliorer nos images comme bon nous semble. Et c’est une formidable chance pour tous les vrais passionnés d’image – les autres amènent leurs cartes mémoire au Minilab local en espérant des résultats pas trop mauvaises. La photographie numérique ne change rien pour moi. Ayant appris la photo à 14 ans sous mon agrandisseur noir & blanc, la « postproduction » fait ainsi depuis toujours partie intégrante de mon flux de travail. Et franchement, je ne regrette guère les nuits passées en solitaire dans une pièce obscure et imprégnée d’odeurs de chimie, je me porte bien mieux aujourd’hui …
La multitude des logiciels de traitement est une richesse, puisque vous pouvez choisir celui qui vous convient au mieux par son flux de travail, ses outils etc. Il n’est donc pas rare de voir des photographes utiliser conjointement deux de ces logiciels pour des types d’images différents, par exemple Nikon Capture NX pour un traitement aux petits oignons de certaines images, Camera Raw et Photoshop CS 2 pour un traitement par lot ou pour utiliser les fonctions de tri de Bridge.
:)

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

par Volker Gilbert » Jeudi 20 Septembre 2007 20:56

vieux_schnock a écrit:Bonjour,
Quand je regarde autour de moi, je suis impressionné par la quantité de PS qui sont en service. Et j'ai du mal à me convaincre qu'ils sont tous "bien nés".
Cette petite introduction pour arriver au cœur du problème : y a-t-il une alternative crédible à Photoshop pour un photographe amateur?

Merci de votre réponse


Oui, le piratage de Photoshop existe bel et bien, il suffit d’aller sur le site de LightZone pour s’en convaincre. Le voisin d’Adobe se réjouit de la faible diffusion de Photoshop (!) parmi les photographes, selon LightCrafts de seulement 8% (! !) Photoshop jouit d’une telle réputation que les photographes subissent une pression morale importante : clients et collègues ne cessent de marteler qu’il faut investir un millier d’euros dans ce logiciel pour faire partie des « happy Pro ». Or, je connais nombre de photographes qui installent et utilisent une version piratée, puis vaincront un jour la force obscure grâce à l’achat d’une mise à jour « officielle ». Il existe en effet nombre d’alternatives à Photoshop bien qu’il m’est impossible d’en faire ici un inventaire exhaustif : The Gimp, Gimpshop, Cinepaint, PhotoFiltre, Paint.Net (tous gratuits), Photoshop Elements, Picture Window Pro, Paintshop Pro et Photoimpact (payants, mais bon marché).
Sachez que Photoshop a su réussir aussi grâce à une littérature abondante, à la présence de centaines de plug-ins (greffons), tutoriaux et formations - richesse d’information qu’aucun autre logiciel peut rassembler. Cependant, vous trouverez également pleins de tutoriels et livres bien faits pour The Gimp, Photoshop Elements et Picture Window Pro.

Volker Gilbert

Pi........
Pi........

Messages: 23

Inscription: 20 Sep 2007

Objectif 1:

Sujet verrouillé
Suivante

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron