Sujet: "Le dîner de con" de la photographie ?

Modérateurs: Modérateurs, Rédacteurs

Poster une réponse

"Le dîner de con" de la photographie ?

par lincal » Jeudi 07 Avril 2011 21:58

Bonsoir,

Nous avons reçu des organisateur du festival MAP11 un communiqué de presse, en réponse à un "billet" paru sur le blog de photographes célèbres. Avant de vous en livrer la teneur, je vous en trace le contexte en quelques mots.

Vous connaissez la Grenouille ? C'est un edito mensuel plus ou moins décapant sur l'actualité photographique.
Ce mois-ci, le sujet porte sur la "nostalgie"... c'était mieux avant. Et pour un échange "dîner de con", avec les organisateur de ce festival MAP11. Un article croustillant à lire par ici.

Le communiqué que nous avons reçu et que je vous livre maintenant est une réponse à ce billet :
"Pour faire suite à l’article paru sur le blog de Monsieur Daniel Castets, ami et collaborateur de Gérard
Vandystadt, les directeurs du festival de la photographie de Toulouse MAP souhaitent par voie de
presse préciser quelques points.


Jean Stéphane CANTERO & Pierre GARRIGUES – Directeurs du Festival MAP

« Nous respectons Monsieur Vandystadt, en tant qu’homme, en tant que photographe de talent et nous partageons son point de vue sur les droits d’auteur.
Il est à préciser le contexte, au-delà du fait que cet article omette des discussions téléphoniques avec Monsieur Vandystadt, à savoir l’invitation de cette personnalité du monde de la photographie à s’exprimer, dans le cadre de notre week-end rencontres, sur la photographie sportive pendant 45 minutes. Cette rencontre, tout comme certaines autres, aurait été suivie par une séance de dédicaces. Pour information, le Festival prend en charge tous les frais liés à sa présence, donc le transport (avion et transfert), l’hôtel et la restauration, et cela pour chaque intervenant depuis sa création.

Rappelons que le Festival MAP a deux ans, nous sommes dans l’organisation de la troisième édition. Ce jeune festival, qui aura lieu tout au long du mois de mai, a pour objectif de réunir le grand public, les photographes amateurs et passionnés autour d’expositions, d’ateliers et de rencontres avec des personnalités de l’image. Depuis sa première édition, l’ensemble des expositions sont produites par le festival et sont remises aux photographes à la fin de celui-ci afin de leur offrir l’opportunité d’exposer dans d’autres lieux. Nous nous voulons être un tremplin pour jeunes talents.

Le contexte étant posé, nous souhaitons revenir sur un sujet auquel nous accordons de l’importance, le respect du métier de photographe et les droits d’auteurs et d’images. Nous connaissons bien ces sujets (l’un des directeurs du festival est photographe) et sommes conscients de la crise que connaît le monde de la photographie actuellement. Nous soutenons ce métier, le respectons. Le succès du festival est en grande partie lié à l’aide, au soutien et à la participation de ceux-ci. Nous partageons également l’idée que les droits d’auteur sont une rémunération indispensable pour les photographes. Le Festival MAP est l’occasion d’aborder également ces points et nous le ferons
notamment cette année lors d’une rencontre avec l’ancien vice-président de l’UPP et actuel président de FreeLens, Wilfrid Estève.

Rome ne s’est pas fait en un jour… notre festival grandit et évolue à chaque édition. Notre prochaine volonté est de pouvoir rémunérer les photographes, dès que le modèle économique nous le permettra. Nos priorités, pour ces deux premières éditions, a été de pouvoir offrir toutes les expositions, ateliers et rencontres gratuitement et de valoriser le travail de chaque photographe exposé avec les photos offertes en fin de festival. Notre prochaine étape, toujours dans notre idée de respect du métier de photographe, sera de rémunérer les auteurs professionnels présents et qui nous permettent d’offrir un festival de qualité. Comme le dit si bien Alain Mingam, nous avons « mis le bateau à la mer, pour ensuite payer les marins ».

Ce tremplin pour les photographes amateurs, cette balade photographique au cœur de la ville rose, ces rencontres riches avec des professionnels du monde de l’image vont, une nouvelle fois, nous l’espérons, ravir le grand public.

Jean-Stéphane Cantero et Pierre Garrigues
Directeurs et fondateur du festival
"


Nous avons pensé que le sujet "brûlant" évoqué pouvait vous intéresser et vous inviter à réagir.
Qu'en pensez-vous ?

Photos: 4641
lincal

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 49616

Inscription: 24 Nov 2008

Localisation: Toulouse

Boitier 1: - Nikon D810

Boitier 2: - Nikon D700

Boitier 3: - Nikon D2Xs

Objectif 1: - Nikkor 24-120mm f/4G ED AF-S VR

Objectif 2: - Nikkor 16-35mm f/4G ED VR II AF-S

Objectif 3: - Nikkor 35mm f/2 D

Objectif 4: - Nikkor 50mm f/1.4D AF

Objectif 5: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 6: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED AF-S VRII

Flash 1: - Nikon SB-900

Amicalement, Christophe

:new: Mes photos ici : Tofographies :new:
:photo2: Formations Photo Toulouse
:new: Séjours Photo
Publicité

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par bobatoul » Jeudi 07 Avril 2011 22:46

:clap: j'ai beaucoup aimé le texte publié sur la GRENOUILLE, le mec est non seulement doué pour la photo mais à aussi une très belle plume :yes:

Photos: 906
bobatoul

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 7417

Inscription: 05 Jan 2009

Localisation: Toulouse

Boitier 1: - Nikon D1

Boitier 2: - Nikon D1H

Boitier 3: - Nikon D1X

Boitier 4: - Nikon D2H

Boitier 5: - Nikon D2X

par Ludonaute » Jeudi 07 Avril 2011 23:16

bobatoul a écrit: :clap: j'ai beaucoup aimé le texte publié sur la GRENOUILLE, le mec est non seulement doué pour la photo mais à aussi une très belle plume :yes:

:+/1:

Photos: 1545
Ludonaute

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 19660

Inscription: 28 Jan 2009

Localisation: Valence

Boitier 1: - Nikon D600

Boitier 2: - Canon Powershot G16

Objectif 1: - Nikkor 28-105mm f/3.5-4.5D AF

Objectif 2: - Nikkor 70-210mm f/4-5,6 AFD

Objectif 3: - Sigma 21-35mm f/3.5-4.2

Objectif 4: - Sigma 20-40mm f/2.8 EX DG DF

Objectif 5: - Sigma 70-200mm f/2.8 EX DG OS HSM

Objectif 6: - Nikkor 50mm f/1.8G AF-S

Objectif 7: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 8:

Objectif 9:

Objectif 10:

Flash 1: - Nikon SB-600

Pour les formations photo, c'est par
Et pour ma page facebook, c'est

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par vendsoir » Jeudi 07 Avril 2011 23:20

Quel est l'interet de tout ce verbiage indigeste et de ce titre provocateur?
Denoncer des organisateurs des rencontres photographique toulousaine qui ne veulent pas remunerer les "noms" de la photographie franchouillarde qui se prennent pour des stars pour degoiser trois banalitées devant un micro?
Car c'est bien de cela dont il s'agit, on ne parle pas d'un Steve Mac Curry ou d'un Salgado, juste d'un type qui dirige une agence de photo de sport banale comme il en existe plein dans le monde, Guere plus...
Bref, une "petite" affaire d'un "petit" monde qui se noye dans un "petit" verre d'eau, on s'en tape des emoluments de gvs...

vendsoir

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par Ludonaute » Jeudi 07 Avril 2011 23:32

Toujours est-il que c'est plaisant à lire. La plume est fine et acérée... qu'on donne tort ou raison à son auteur :wink:

Photos: 1545
Ludonaute

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 19660

Inscription: 28 Jan 2009

Localisation: Valence

Boitier 1: - Nikon D600

Boitier 2: - Canon Powershot G16

Objectif 1: - Nikkor 28-105mm f/3.5-4.5D AF

Objectif 2: - Nikkor 70-210mm f/4-5,6 AFD

Objectif 3: - Sigma 21-35mm f/3.5-4.2

Objectif 4: - Sigma 20-40mm f/2.8 EX DG DF

Objectif 5: - Sigma 70-200mm f/2.8 EX DG OS HSM

Objectif 6: - Nikkor 50mm f/1.8G AF-S

Objectif 7: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 8:

Objectif 9:

Objectif 10:

Flash 1: - Nikon SB-600

Pour les formations photo, c'est par
Et pour ma page facebook, c'est

par bobatoul » Jeudi 07 Avril 2011 23:39

Ludonaute a écrit:Toujours est-il que c'est plaisant à lire. La plume est fine et acérée... qu'on donne tort ou raison à son auteur :wink:


le mec ne demande rien, l'organisation le contact pour qu'il vienne faire un speach, c'est normal qu'il soit rémunéré. Si l'orga lui demande c'est que pour eux il a de l'importance et est mobilisateur de foule.
Perso dans mon travail, si un personne me dis j'aime bien ce que vous faite, venez chez moi bosser gratos...et bien je refuse, c'est mon gagne pain pas un loisir entre potes.

Photos: 906
bobatoul

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 7417

Inscription: 05 Jan 2009

Localisation: Toulouse

Boitier 1: - Nikon D1

Boitier 2: - Nikon D1H

Boitier 3: - Nikon D1X

Boitier 4: - Nikon D2H

Boitier 5: - Nikon D2X

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par PapiCorum » Vendredi 08 Avril 2011 1:02

Alors bravo à la grenouille et à sa plume et oui tout travail mérite rémunération.

Vendsoir: Dire que Vandystadt n'est qu'une agence banale, c'est un peu fort du genou je trouve.....

Photos: 1001
PapiCorum

Pixelist..
Pixelist..

Messages: 681

Inscription: 20 Jan 2010

Localisation: Colomiers(31)

Boitier 2: - Fuji X10

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par freyr » Vendredi 08 Avril 2011 9:09

Ce que je ne comprends c'est cette volonté de dire qu'avant les gens avaient du mérite à faire de la photo et que maintenant c'est trop facile.
Effectivement, avant les vrais hommes tuaient avec un silex de méchantes bébetes qui pouvaient les estropier alors que les hommes de maintenant ce sont des lavettes qui passent chez le boucher voire au MacDo pour se nourrir.
Bref, critiquer le "tout gratuit" montre juste que les photographes n'ont pas su évoluer avec leurs temps et qu'ils se rendent compte maintenant qu'on n'a plus besoin d'eux. Je comprends qu'ils soient aigris et je ne cautionne aucunement la démarche de ces organisateurs.
Mais ils faudraient qu'ils fassent la part des choses.
C'est comme si maintenant je critiquais l'accès à l'informatique en disant que tout le monde fait du blog gratuit alors qu'en 83 je codais sur mon commodore 64.

Photos: 130
freyr

Pixelist..
Pixelist..

Messages: 680

Inscription: 25 Juil 2010

Localisation: Paris X

par pyroclastique » Vendredi 08 Avril 2011 9:10

Bonjour à tous,

Sans se prendre pour une star, il est normal qu'une prestation soit rémunérée.
C'est le cas pour tous les métiers, pourquoi cela ne s’appliquerait pas aussi aux photographes ?
Tout le monde est bien d'accord pour dire que ce secteur est en péril, mais ces mêmes personnes profitent sans commune mesure du système.

Je vais de ce fait vous raconter une petite histoire.
Nous avons eu récemment été contactés par une société proposant des galeries en ligne pour les photographes sous forme d'abonnement afin qu'ils puissent y vendre leurs photos, en prenant une commission au passage, qui là, semble tout à fait normale.

Cette société, nous avait contactés afin de tester leur application avec l'aide de quelques membres et vu notre audience, cela était intéressant.
Pour commencer, nous avons été obligés de réclamer que la moindre des choses soit que les testeurs puissent au moins bénéficier d'un compte chez eux offert pour au moins 1 an.
Car au début, cela n'était même pas prévu.
Les membres devaient tester, faire un compte rendu, parler des choses à améliorer, etc, etc
Et tout cela avec un accès à l'appli pendant 3 mois seulement et après, merci pour tout... :roll:

Après ma réclamation et demande auprès des hautes instances, nous avions obtenu ce "privilège".

En parallèle, nous préparions le Prix Pixelistes 2010.
Sachant que cette même société fait aussi de l'impression, je les avais contactés afin de savoir s'il serait intéressé afin d'être partenaire du concours et dans ce cas, pouvoir bénéficier des impressions pour les 3 gagnants dont leurs photos seraient exposées au salon de Riedisheim.
Et bien là, vlan, non, ce n’est pas possible, car trop cher m'a t'ont répondu.
Sans même avancer la moindre négociation.

Suite à cela, nous avons donc décidé de ne pas poursuivre le projet de test.
Je précise aussi que cette société, selon leurs dire est prospère et se développe à vitesse grand V.

Voilà un très bon exemple qui rejoint les propos du billet de La Grenouille...
Profitons, profitons...

Pour en revenir à MAP, il faut dire que cette société semble tout de même avoir la possibilité de payer des billets d'avion, des hôtels, etc, etc.
Cela montre bien que de l'argent rentre dans les caisses, mais au détriment de qui ?

Nous pensions même que cette société avait peut être un budget publicité et dans ce cas, nous aurions pu là-dessus, travailler ensemble.
Eh bien non, pas de budget Pub.
D'ailleurs, pour quoi faire?
Il suffit de faire plein de communiqués de presse, ainsi, tous les petits sites qui eux ont très peux de moyen se feront un plaisir de diffuser, et cela en toute gratuité bien entendu.

Je serais curieux de savoir si MAP, fait de même avec l'agence de presse qui diffuse ses communiqués, si les éditeurs de leur site Internet ont aussi travaillé gratuitement?
N'oublions pas que le succès de cette manifestation est lié en grande partie sur toutes les communications qui ont été faites par tous ces sites...

Voila, pour ma part ma petite réflexion qui à mon avis devrait être partagée par beaucoup d'éditeurs de site.

Tous ces sites représentent une sacrée audience et la plupart, n'ont que très peu de moyens, alors si en plus, on peut se servir d'eux pour faire notre promo et ainsi monter notre business très lucratif, alors gooo :mrgreen2:

Et oui, d'un coté, certaines personnes crient au loup sur le métier de photographe et beaucoup de ces même personnes profitent aussi de ce système...

Photos: 1180
pyroclastique

Membre VIP
Membre VIP

Messages: 66855

Inscription: 11 Mai 2005

Boitier 1: - Nikon D700

Objectif 1: - Nikkor 24-70mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 2: - Micro Nikkor 60mm f/2.8 D AF

Flash 1: - Nikon SB-800

Flash 2: - Nikon SB-800

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par freyr » Vendredi 08 Avril 2011 9:24

Qu'il y ait des profiteurs odieux, ça on le sait. J'ai un site dans le milieu de l'édition et je suis en contact avec beaucoup de bloggueurs et on a le même souci. Les éditeurs veulent faire leur pub gratuite sur les blogs et sites qui ont de l'audience sans rémunérer derrière.
La seule chose qui me choque c'est de voir une profession grogner qu'ils ne peuvent plus gagner du pognon comme avant en critiquant la démocratisation des outils techniques qu'ils utilisaient.
On retrouve le même discours dans l'industrie musicale, cinématographique et autre où au lieu de se montrer créatif en essayant de gagner autrement sa vie, on veut faire persister un modèle économique obsolète.
Et une fois encore je ne défend pas M11 ou je ne sais trop quoi, juste le discours de ce pro qui en tant qu'amateur médiocre de photo m'insulte.
Pour faire encore le parallèle avec mon métier principal, l'informatique, je ne critique pas le fait que la grenouille fait son blog avec un outil pour les débutants alors que quand j'ai commencé, il y avait des webmasters grassement payés pour pisser de l'HTML et du JavaScript sous vi (le meilleur éditeur de texte de tous les temps). Ce bonhomme manque de logique.

Photos: 130
freyr

Pixelist..
Pixelist..

Messages: 680

Inscription: 25 Juil 2010

Localisation: Paris X

par riddim74 » Vendredi 08 Avril 2011 9:51

@freyrm je n'ai pas eu le sentiment que GVS grognait qu'il ne gagnait plus de pognon comme avant, pour reprendre ton expression.
Son seul grief, du moins ce que j'en ai compris, ressemblait plutôt à : tu veux une conférence ? tu payes la prestation en plus des frais !
Ce qui semble normal dans tous les cas que j'ai rencontré jusque maintenant :
- en universités, écoles d'ingénieur, ..., les intervenants sont payés, soit sous forme de salaire (enseignant-chercheur) soit sous honoraires (intervenants externes)
- en entreprise, un formateur externe, un consultant, ..., quand ils passent te faire une conférence (même d'une heure), ils te facturent pas que les frais de déplacement !?!
- etc, etc

Pourquoi un photographe ça devrait être différent ? Il me semble que le problème n'est pas bien plus complexe que cela... La solution semble l'être (complexe) par contre :wink:


Après, perso, j'apprécie beaucoup la phrase :
Rome ne s’est pas fait en un jour… notre festival grandit et évolue à chaque édition. Notre prochaine volonté est de pouvoir rémunérer les photographes, dès que le modèle économique nous le permettra. Nos priorités, pour ces deux premières éditions, a été de pouvoir offrir toutes les expositions, ateliers et rencontres gratuitement et de valoriser le travail de chaque photographe exposé avec les photos offertes en fin de festival. Notre prochaine étape, toujours dans notre idée de respect du métier de photographe, sera de rémunérer les auteurs professionnels présents et qui nous permettent d’offrir un festival de qualité. Comme le dit si bien Alain Mingam, nous avons « mis le bateau à la mer, pour ensuite payer les marins ».

Considérer que la rémunération peut venir dans un deuxième temps, cela me stupéfie. Appeler ca du respect encore plus ! :hein:
Mais j'ai sûrement du loupé une étape du raisonnement !

Photos: 325
riddim74

Pixeliste.
Pixeliste.

Messages: 802

Inscription: 01 Jan 2009

Localisation: Ailleurs

Boitier 1: - Nikon D700

Boitier 2: - Nikon F100

Boitier 3: - Nikon D300s

Boitier 4: - Sony DSC-RX100

Objectif 1: - Samyang 14mm f/2.8 IF ED MC Aspherical

Objectif 2: - Zeiss Distagon 25mm f/2.8 T*

Objectif 3: - Nikkor 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 4: - Sigma 100-300mm f/4 APO EX HSM

Objectif 6: - Nikkor 105mm f/2.8 Ai-S Micro

Objectif 7: - Nikkor 135mm f/2.8 Ai-S

Objectif 8: - Nikkor 180mm f/2.8 ED Ai-S

Flash 1: - Nikon SB-800

Flash 2: - Nikon SB-600

"Et si je poussais une longue plainte déchirante pudiquement cachée sous la morsure cinglante de mon humour ravageur ?" P. Desproges
Mon site photo

Re: "Le dîner de con" de la photographie ?

par ventdessus » Vendredi 08 Avril 2011 12:24

peut être un jour ...un jour comme le dit Gérard VANDYSTADT "
>>>>>>> "Champion du Monde" de pigeonnage de photographes professionnels"
e
t avec n plus une pensée vers les amateurs (c'est sympa de sa part), qui pour le coup ne sont même pas prévus dans l'histoire

>>>>>>>>> (idem pour le pigeonnage des photographes amateurs bien sûr).

Photos: 1054
ventdessus

Pixelistes
Pixelistes

Messages: 2780

Inscription: 27 Mai 2007

Localisation: Lyon 5 <-~~-> Bonifacio

Boitier 1: - Nikon D4

Boitier 2: - Nikon D200

Objectif 1: - Tokina AF 11-16 f/2.8 AT-X Pro DX

Objectif 2: - Tamron AF 17-50mm f/2.8 SP XR Di-II VC LD

Objectif 3: - Nikkor 14-24mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 4: - Nikkor 24-70mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 5: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED-IF AF-S VR

Objectif 6: - Micro Nikkor 60mm f/2.8 D AF

Flash 1: - Nikon SB-600

Flash 2: - Nikon SB-900

TC 2: - KENKO 2X MC7 DG

Écoutez la petite voix qui dans votre tête murmure: "Est-ce que ça ne serait pas intéressant si ..." et suivez son conseil. (Duane Michals)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mes pages : Lyon 1,, Lyon 2 + le vieux Mans,, ,la pagode Thien Minh., Venise, la sérénissime, Marrakech, djemaa-el-fna-de-nuit,, Jordanie,,Le Maroc, mise à jour du 29/09/2011

par Vinch » Vendredi 08 Avril 2011 13:22

riddim74 a écrit:Ce qui semble normal dans tous les cas que j'ai rencontré jusque maintenant :
- en universités, écoles d'ingénieur, ..., les intervenants sont payés, soit sous forme de salaire (enseignant-chercheur) soit sous honoraires (intervenants externes)

Petite rectification : les universitaires se font rémunérer lorsqu'ils interviennent pour une formation initiale ou continue (en clair pour faire cours), pas pour une conférence dans un colloque, sauf si ce colloque a un objectif commercial (auquel cas, c'est de la pub ou du lobbying pour une entreprise, ce qui me semble incompatible avec l'indépendance que tout chercheur doit avoir dans la conduite de ses travaux). C'est du moins le principe en France où je n'ai jamais vu un universitaire se faire payer pour prononcer une conférence dans un colloque universitaire ou à objectif non commercial, intervention qui peut réclamer deux ou trois semaine de travail. Dans certains pays, un universitaire qui intervient dans un colloque, même purement universitaire, est payé pour sa conférence.

Sur le fond du dossier : un photographe indépendant célèbre est sollicité pour un événement commercial ; qu'il demande une rémunération ne me choque pas, bien au contraire, car sa présence va générer du chiffre d'affaires pour l'entreprise qui organise l'événement. On ne demande pas à un boulanger de donner son pain, même lorsqu'il y a des miséreux devant sa boulangerie ; a fortiori lorsque ses clients ont de quoi payer !

Concernant l'évolution du métier de photographe professionnel : une partie des mauvais va disparaître avec la disponibilité gratuite des milliards de photos qui traînent sur le net ; les très bons resteront car ils produisent des photos d'une qualité que les amateurs (au sens de ceux qui n'en vivent pas) sont très rarement capables d'assurer. Plus encore, la concurrence des amateurs impose aux photographes professionnels qui veulent continuer à faire leur métier de hausser leur niveau. Les choses changent, je ne sais pas si c'est un progrès, mais quand je vois la piètre qualité des photos de mariage ou des photos scolaires de certains (pas tous, hein ?) photographes soi-disant professionnels, je n'ai pas envie de pleurer sur leur sort.

Evidemment, Gérard VANDYSTADT n'évolue pas dans la catégorie des médiocres, mais dans celle des excellents. Et je me réjouis qu'il puisse continuer d'exercer son métier.

Photos: 50
Vinch

Pixel.....
Pixel.....

Messages: 149

Inscription: 23 Juin 2008

Localisation: Dijon

Boitier 1: - Nikon D610

Objectif 1: - Nikkor 24-85mm f/3.5-4.5G ED AF-S VR

Objectif 2: - Nikkor 70-200mm f/4 ED AF-S VR

Dernière édition par Vinch le Vendredi 08 Avril 2011 13:39, édité 1 fois.

par Vinch » Vendredi 08 Avril 2011 13:28

riddim74 a écrit:Après, perso, j'apprécie beaucoup la phrase :
Rome ne s’est pas fait en un jour… notre festival grandit et évolue à chaque édition. Notre prochaine volonté est de pouvoir rémunérer les photographes, dès que le modèle économique nous le permettra. Nos priorités, pour ces deux premières éditions, a été de pouvoir offrir toutes les expositions, ateliers et rencontres gratuitement et de valoriser le travail de chaque photographe exposé avec les photos offertes en fin de festival. Notre prochaine étape, toujours dans notre idée de respect du métier de photographe, sera de rémunérer les auteurs professionnels présents et qui nous permettent d’offrir un festival de qualité. Comme le dit si bien Alain Mingam, nous avons « mis le bateau à la mer, pour ensuite payer les marins ».

Considérer que la rémunération peut venir dans un deuxième temps, cela me stupéfie. Appeler ca du respect encore plus ! :hein:
Mais j'ai sûrement du loupé une étape du raisonnement !

+ 1

En outre, c'est l'aveu que le modèle économique choisi par les organisateur ne tient pas !!! Ou alors uniquement sur le principe que le "matériaux" est gratuit. Une petite question : et eux, les gentils capitaines de ce si beau navire, sont-ils désintéressés ? Organisent-ils leur festival sans percevoir de rémunération ?

Photos: 50
Vinch

Pixel.....
Pixel.....

Messages: 149

Inscription: 23 Juin 2008

Localisation: Dijon

Boitier 1: - Nikon D610

Objectif 1: - Nikkor 24-85mm f/3.5-4.5G ED AF-S VR

Objectif 2: - Nikkor 70-200mm f/4 ED AF-S VR

par riddim74 » Vendredi 08 Avril 2011 13:29

Tu as raison d'apporter cette précision Vinch ; c'est vrai que j'entendais clairement un cours EN université-école, mais il y a effectivement d'autres cas de figure pour les profs !

Sinon, d'accord avec toi sur l'évolution du métier ; belle synthèse :wink:

Photos: 325
riddim74

Pixeliste.
Pixeliste.

Messages: 802

Inscription: 01 Jan 2009

Localisation: Ailleurs

Boitier 1: - Nikon D700

Boitier 2: - Nikon F100

Boitier 3: - Nikon D300s

Boitier 4: - Sony DSC-RX100

Objectif 1: - Samyang 14mm f/2.8 IF ED MC Aspherical

Objectif 2: - Zeiss Distagon 25mm f/2.8 T*

Objectif 3: - Nikkor 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 4: - Sigma 100-300mm f/4 APO EX HSM

Objectif 6: - Nikkor 105mm f/2.8 Ai-S Micro

Objectif 7: - Nikkor 135mm f/2.8 Ai-S

Objectif 8: - Nikkor 180mm f/2.8 ED Ai-S

Flash 1: - Nikon SB-800

Flash 2: - Nikon SB-600

"Et si je poussais une longue plainte déchirante pudiquement cachée sous la morsure cinglante de mon humour ravageur ?" P. Desproges
Mon site photo
Poster une réponse
Suivante

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron