Sujet: Le focus stacking en studio

Modérateur: Modérateurs

Poster une réponse

Re: Le focus stacking en studio

par Hede Frederic » Mercredi 08 Novembre 2017 18:39

Image

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Re: Le focus stacking en studio

par vasco » Mercredi 08 Novembre 2017 19:48

Bonsoir

On dirait du sucre d'orge.

Photos: 832
vasco

Guide Région Aquitaine
Guide Région Aquitaine

Messages: 10164

Inscription: 08 Nov 2008

Localisation: Bordeaux

Objectif 1: - Nikkor 58mm f/1.4 G AF-S

vue sur...


"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait" Mark Twain

par lepoissonbleu » Lundi 13 Novembre 2017 22:54

Hede Frederic a écrit:On va essayer parce que c'est long ;)
je vous offre un petit document qui peut aider déjà

Vous aurez un montage image et un minimum de théorie.

http://ploum2006.free.fr/microscope.pdf


Bonsoir à tous.

Je suis nouveau sur ce site et j'en profite pour me présenter: retraité, passionné de photo et photomicrographie pour essayer d'atteindre le Graal comme on peut le voir sur ce sujet, mais la route est longue et demande du temps...beaucoup de temps. Surtout avec des sujets naturels.
Je commencerai par interroger Frederic sur son exposé qui m'a interpellé.

Merci pour cet exposé précis (http://ploum2006.free.fr/microscope.pdf ) mais malgré plusieurs lectures une chose m'échappe:
Le schéma du stacking découplé montre que le bloc optique est découplé du capteur pour permettre de diminuer la contrainte de précision en permettant des pas de quelques 1/10 de mm au lieu de quelques microns. (si j'ai bien compris)
Or ce montage "découplé" est exactement celui que l'on retrouve lorsqu'on utilise un soufflet en macro. Nous avons bien d'un côté du soufflet le bloc optique (objectif + LT si nécessaire) et de l'autre le boitier avec le capteur.
Si je modifie la distance entre le boitier et le bloc optique (sans déplacer l'objet) en jouant sur l'allongement ou le rétrécissement du soufflet, je ne modifie pas la distance de mise au point mais le grandissement, c'est d'ailleurs pour cela que le soufflet est utilisé: modifier le taux d'agrandissement.

Frederic: peux-tu m'expliquer ce qui m'échappe? (pas par des formules optiques) mais en expliquant comment sont agencés les différents éléments du montage et quelles sont les pièces mises en mouvement pour arriver à réduire la pile et réduire le pas du stacking? (l’objectif? la lentille de tube? les deux ? Je t'en remercie.

lepoissonbleu

P.........
P.........

Messages: 17

Inscription: 13 Nov 2017

Localisation: 33

Boitier 1: - Pentax K-7

Amateur de macro et photo au microscope sur des sujets techniques ou scientifiques

Re: Le focus stacking en studio

par Hede Frederic » Mardi 14 Novembre 2017 16:28

Il n'y pas de règle absolue..... Et cela va dépendre de ce qu'on cherche. Ce qui est sûr c'est que la distance LT-objectif n'a pas à varier et donc elle est fixe.

Par contre il est possible de bouger le capteur uniquement ce qui revient à balayer l'image du système optique. C'est une méthode image pure. Il est possible d'effectuer un balayage mécanique ou par variation de focale. J'utilise les deux méthodes pour ma part selon les circonstances.... La variation de focale est particulièrement adaptée à la macro et moins à la micro ou un facteur 10 semble un max pour être raisonnable. Cependant par un mode multi-passe on peut réduire les variations de contraintes de grandissement transversal mais cela devient laborieux du fait du grandissement longitudinal. C'est une méthode que j'ai beaucoup travaillée et qui se développe un peu. Cependant les objectifs actuels qui permettent d'automatiser cette variation de focale provoquent un vignettage et limitent les focales courtes de la LT avec les conséquences sur la résolution liée à la diffraction. Il faudrait voir des objectifs 50-150mm plus ouverts arriveront. Le mode multi-passe peut se faire par repositionnement de l'objet ou de l'optique LT-objectif dans un mode découplé.

Ensuite il est possible de ne bouger que le bloc optique, il y a donc une variation de grandissement très faible pour les forts grandissements. C'est une méthode que j'appelle mixte. Pour les forts grandissements, le déplacement prédominant est celui d'une méthode objet puisque que la variation de la distance objectif-objet est faible et donc provoque une variation de grandissement faible. Pour les faibles grandissements, la variation de distance objectif-objet est plus importante et la variation de grandissement transversal est plus importante et donc on se rapproche davantage d'une méthode image.

Voilà..... ceci dit tu as la chance que je te réponde ;) ici et que tu tombes sur moi parce que je ne pense qu'on soit bcp à comprendre tout ça.... La compréhension de l'ensemble permet de faire des photos de tous types de la macro à la micro....

Cependant on ne réduit jamais la pile de stacking, il faut l'adapter à la résolution du système et à celle du capteur.

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Dernière édition par Hede Frederic le Mardi 14 Novembre 2017 17:27, édité 1 fois.

par Hede Frederic » Mardi 14 Novembre 2017 16:38

Il n'existe aujourd'hui aucun livre complet expliquant les différentes méthodes et il existe aussi des livres qui racontent des bêtises. Les images sont prises ici selon trois modes :

- Le mode image en variation de focale mono-passe
- le mode image en variation mécanique mono passe
- le mode mixte

Macro en stacking :
Image
Image

Proxi en stacking :
Image
Image

Micro en stacking :
Image
Image

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Re: Le focus stacking en studio

par Jean-Marc 76 » Mardi 14 Novembre 2017 16:47

Impressionnant !!! les clichés sont superbes ;)

Jean-Marc 76

P.........
P.........

Messages: 13

Inscription: 27 Oct 2016

Objectif 1:

par Alouiro » Mardi 14 Novembre 2017 17:19

:vbcoucou: Frédéric
Une nouvelle fois bravo pour ces nouvelles images, toutes aussi sublimes que les précédentes.
Mais contrairement à ce que tu as l’air de croire je pense que tu n’est pas si seul sur ton fil et que nous sommes assez nombreux à te suivre même si, comme moi, certaines choses nous échappent.
Continue à nous faire rêver, c’est déjà pas si mal.

Photos: 728
Alouiro

Pixelistes
Pixelistes

Messages: 2300

Inscription: 05 Mai 2017

Localisation: Savoie

Boitier 1: - Nikon D700

Boitier 2: - Nikon D2X

Boitier 3: - Fuji X100T

Objectif 1: - Nikkor 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 2: - Nikkor 14-24mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 3: - Nikkor 24-70mm f/2.8G ED AF-S

Objectif 4: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED AF-S VRII

Objectif 5: - Micro-Nikkor 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Je suis là pour progresser. Alors, lâchez vous, j'accepte toutes vos critiques !!!
Fils perso sur Nature et animaux: mes meilleures... / Architecture en général /
+ /Transport ouvert à tous / portraits ouvert à tous / N & B ouvert à tous / Sport ouvert à tous.

par Hede Frederic » Mardi 14 Novembre 2017 17:26

Alouiro a écrit::vbcoucou: Frédéric
Une nouvelle fois bravo pour ces nouvelles images, toutes aussi sublimes que les précédentes.
Mais contrairement à ce que tu as l’air de croire je pense que tu n’est pas si seul sur ton fil et que nous sommes assez nombreux à te suivre même si, comme moi, certaines choses nous échappent.
Continue à nous faire rêver, c’est déjà pas si mal.


Bein tant mieux alors :)

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Re: Le focus stacking en studio

par lepoissonbleu » Mardi 14 Novembre 2017 18:16

Bonsoir et merci @Frederic pour tes explications.
Donc, comme je possède des soufflets, je vais essayer les trois méthodes sur différents sujets à différents grossissements depuis 1x jusqu'à ....40x avec mes objectifs macro et micros. Malheureusement je n'ai que des LT160 car tous mes microscopes sont en 160. J'ai quelques Planapo 160LT en Nikon (20x 40x et 60x) mais pas encore utilisés en Macro. Est-ce que j'obtiendrai les mêmes résultats qu'en LT infinie?
Jusqu'ici, j'utilisais une platine de microscope pour le stacking, ce qui me permet de suivre des pas de moins de 5 microns si besoin. C'est confortable et précis. Je crains qu'en jouant sur le déplacement des blocs optiques ou du capteur je ne dispose pas du même confort car la molette du rail d'un soufflet n'est pas aussi agréable que la vis micrométrique d'un microscope.

Concernant les sujets, je suis toujours étonné et admiratif des résultats obtenus avec des micro cristaux. Les bébêtes me paraissent plus difficiles à dompter car elles ont fréquemment des organes ou des poils qui se superposent et demandent donc énormément de temps à faire des retouches en post traitement. Et ça, je n'aime pas trop car trop horriblement chronophage. Passer 3 heures sur une seule photo....... :roll:

lepoissonbleu

P.........
P.........

Messages: 17

Inscription: 13 Nov 2017

Localisation: 33

Boitier 1: - Pentax K-7

Amateur de macro et photo au microscope sur des sujets techniques ou scientifiques

Re: Le focus stacking en studio

par Hede Frederic » Mardi 14 Novembre 2017 18:36

POur ma part je ne suis pas adepte de la retouche :). Les optiques finies sont aussi efficaces mais comme on ne peut changer la focale de la LT on est limité dans l'adaptation résolution objectif/résolution taille du capteur. Quant à la précision de 5 um, elle est insuffisante pour une méthode mixte pour le 20x, 40x et 60x.

Les bébêtes sont plus simples à dompter bien au contraire car bien plus diffusantes. Ceux qui passent des minéraux aux bébêtes n'ont pas de problème l'inverse est faux.

Et mon système n'a pas de soufflet et est horizontal. Voilà :).

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Re: Le focus stacking en studio

par vasco » Mardi 14 Novembre 2017 21:16

De nouveau je suis perdu dans la description du matériel, à première vue un autre pix est sur le même sujet que toi, cela va vite devenir intéressant avec des exemples. :clap:

Pour la partie des photos explications une préférence pour les turquoises avec leurs belles couleurs.

Photos: 832
vasco

Guide Région Aquitaine
Guide Région Aquitaine

Messages: 10164

Inscription: 08 Nov 2008

Localisation: Bordeaux

Objectif 1: - Nikkor 58mm f/1.4 G AF-S

vue sur...


"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait" Mark Twain

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Re: Le focus stacking en studio

par Bruno Vai » Jeudi 16 Novembre 2017 12:49

Quelles merveilles !!....
Moi aussi je suis un peu perdu au niveau matériel mais je suis heureux de te lire et me pencherai sur la technique dès que j'en aurais le temps.
Merci

Photos: 88
Bruno Vai

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 262

Inscription: 27 Juil 2016

Localisation: 13210

Boitier 1: - Nikon D810

Boitier 2: - Nikon D700

Objectif 1: - Nikkor 24-120mm f/4G ED AF-S VR

Objectif 2: - Nikkor 70-200mm f/2.8G ED AF-S VRII

Objectif 3: - Nikkor 105mm f/2.8D AF Micro

Objectif 4: - Nikkor 80-400mm f/4.5-5.6D ED VR AF

Re: Le focus stacking en studio

par vasco » Jeudi 16 Novembre 2017 21:38

Bonsoir

Ce dernier exemple qui semble fragile, tu le trouves dans cet état dans la nature ?

Photos: 832
vasco

Guide Région Aquitaine
Guide Région Aquitaine

Messages: 10164

Inscription: 08 Nov 2008

Localisation: Bordeaux

Objectif 1: - Nikkor 58mm f/1.4 G AF-S

vue sur...


"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait" Mark Twain

par Hede Frederic » Jeudi 16 Novembre 2017 21:40

Ils sont dans de petites géodes. Tout est naturel.

Hede Frederic

Pix.......
Pix.......

Messages: 54

Inscription: 03 Oct 2017

Objectif 1:

Poster une réponse
PrécédenteSuivante

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron