Sujet: rémunération des modèles

Modérateur: Modérateurs

Poster une réponse

rémunération des modèles

par stanlaid » Mercredi 21 Avril 2010 20:57

Bonjour,

Après avoir consulté de nombreuses pages sur le sujet, j'aimerais avoir l'avis de photographes ayant déjà travaillé avec des modèles.

Je suis débutant dans le domaine et je souhaite apprendre a photographier et me perfectionner dans la technique du portrait. Il est possible de trouver de nombreuses annonces de modèles sur le net, mais je pense qu'elles ne travaillent pas gratuitement ( ce qui est normal), mais comment ça se passe dans la pratique ?
Existe t il un barème pour les photographes ? Comment ça se passe pour les déclarations pour le paiement des cotisations etc... Je ne veux pas en faire une utilisation commerciale, mais juste un "book" mais je ne souhaite pas avoir de mauvaises surprises :oops:

merci pour vos réponses :wink:

stanlaid

..........
..........

Messages: 5

Inscription: 25 Mar 2010

Objectif 1:

Publicité

par thomas-56 » Jeudi 22 Avril 2010 5:27

hello stanlaid,

t'es pret....? alors voici quelques réponses :wink:

Qu'est-ce qu'un modèle ou mannequin ?
Définition législative

Article L7123-2 du Code du Travail :

Est considérée comme exerçant une activité de mannequin, même si cette activité n'est exercée qu'à titre occasionnel, toute personne qui est chargée :

1° Soit de présenter au public, directement ou indirectement par reproduction de son image sur tout support visuel ou audiovisuel, un produit, un service ou un message publicitaire ;
2° Soit de poser comme modèle, avec ou sans utilisation ultérieure de son image.

NOTA: Ordonnance 2007-329 du 12 mars 2007 art. 14 : Les dispositions de la présente ordonnance entrent en vigueur en même temps que la partie réglementaire du code du travail et au plus tard le 1er mars 2008. La loi n° 2008-67 du 21 janvier 2008 dans son article 2 X a fixé la date d'entrée en vigueur de la partie législative du code du travail au 1er mai 2008.

Amateur ou professionnel ?

Il n'y a pas de modèle amateur, semi-pro ou professionnel, pour la loi il y a des modèles au sens large du titre. Un modèle amateur ne le fait que par plaisir (comme un photographe amateur), sans rémunération, un professionnel en tire un revenu même s'il est occasionnel, les règles sont les mêmes pour tous.

Un modèle amateur qui pose contre rémunération, sans contrat ou sans déclaration, est ce qu'on appelle vulgairement "travailleur au noir", ce qui est illégal en France, avec tous les risques que cela comporte notamment au niveau de l'employeur, c'est à dire le photographe lui même qui se met en situation illégale s'il ne déclare pas employer le modèle, même pour quelques heures ou si ce modèle n’est pas lui-même déclaré comme indépendant (dans la cadre du statut d’ « autoentrepreneur », voir plus bas.).

Si vous voulez être rémunéré, même à titre occasionnel, la personne qui vous emploie doit vous déclarer aux URSAFF et payer les charges sociales. De votre côté vous devez déclarer ces revenus. Et ceci pour queque travail que ce soit.

Le travail dissimulé ou « travail au noir »

Code du travail : Art. L. 8221-1.

- Sont interdits :

1° Le travail totalement ou partiellement dissimulé, défini et exercé dans les conditions prévues aux articles L. 8221-3 et L. 8221-5 ;
2° La publicité, par quelque moyen que ce soit, tendant à favoriser, en toute connaissance de cause, le travail dissimulé ;
3° Le fait de recourir sciemment, directement ou par personne interposée, aux services de celui qui exerce un travail dissimulé.

Modèles en mannequins « libres » (freelance) et « auto-entrepreneur »
Depuis le 1er janvier 2009, il est possible, en théorie, en France, à un modèle (ou mannequin) de se déclarer comme indépendant avec le statut d’ « auto-entrepreneur » puisque que « modèle » et « mannequin » apparaissent dans la liste.

Toutefois, il ne peut se déclarer comme « travailleur indépendant » (en profession libérale) comme peut le faire un photographe, sous le statut de « freelance », car cela n'existe pas en France.

A souligner aussi qu’à ce jour le Nouveau Code du Travail (édition 2008) n’a pas été modifié et s’oppose à ce statut puisqu’il stipule qu’un modèle ou mannequin ne peut être que sous contrat de travail (voir l’article au début), et de ce fait ne peut être en situation d’indépendant (à suivre dans la prochaine mise à jour).

Enfin, il n’y a pas non plus de code APE qui concerne les modèles ou mannequins.

L’URSAFF leur accorde la plupart du temps le code 9003A, intitulé « création artistique relevant des arts plastiques » qui est en principe celui des artistes indépendants, créateurs d’œuvres originales (photographes, peintres, sculpteurs, graveur, et.) ce qui n’est pas le cas d’un modèle/mannequin.

D’ailleurs, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas possible pour le statut de « photographe-auteur » comme le précise bien l’AGESSA (L’AGESSA est formelle, sauf directive contraire du ministère, l’auteur-photographe ne peut pas bénéficier du statut d’auto-entrepreneur en ce qui concerne son activité même d’auteur (cession de droits et vente de tirages originaux)).

Il arrive aussi de trouver le code APE 9609 Z « autres services personnels » qui lui n’a lui RIEN à voir avec la photographie par contre.

Législation sur ce sujet a bien suivre dans le futur.

Ce qui change alors pour le statut de modèle/mannequin (mais aussi du photographe) :

AVANT ce statut

* Le modèle ou mannequin ne peut être que sous contrat de travail, donc déclaré en tant que tel par l’employeur (le photographe, le client, l’agence…). Il ne peut avoir le statut d'indépendant ;
* L’employeur doit payer le salaire (fiche de paye) ainsi que les charges et cotisations sociales ;
* Le modèle ne peut établir de facture ni être prestataire de services, ni "indépendant du spectacle".

APRES ce statut

* Le modèle ou mannequin doit se déclarer à l’URSAFF de sa région comme « auto-entrepreneur » et obtenir un numéro de Siren, et un code APE ;
* Il peut facturer des prestations. Le client n’a plus à déclarer le modèle à l'URSAFF.
* Le modèle doit déclarer ses revenus mais également payer les charges et cotisations sociales en conséquence suivant les règles de son statut.


DROITS D’AUTEURS ET DROITS A L’IMAGE
Une fois les photos réalisées, à qui appartiennent-elles ?

Le photographe - l'auteur de l'œuvre - est propriétaire de son œuvre et des droits, même s'il donne ou vend ses photos :

Article L. 111

« L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. L'existence ou la conclusion d'un contrat de louage d'ouvrage ou de service par l'auteur d'une œuvre de l'esprit n'emporte aucune dérogation à la jouissance du droit reconnu par l'alinéa 1er. La propriété incorporelle définie par l'article L. 111-1 est indépendante de la propriété de l'objet matériel. [...] L'acquéreur de cet objet n'est investi, du fait de cette acquisition d'aucun des droits prévus par le présent code sauf dans les cas prévus par les dispositions des deuxième et troisième alinéas de l'article L. 123-4. Ces droits subsistent en la personne de l'auteur ou de ses ayants droit qui, pourtant, ne pourront exiger du propriétaire de l'objet matériel la mise à leur disposition de cet objet pour l'exercice desdits droits. Néanmoins, en cas d'abus notoire du propriétaire empêchant l'exercice du droit de divulgation, le tribunal de grande instance peut prendre toute mesure appropriée, conformément aux dispositions de l'article L. 121-3. »

Article L.121-2.

« L'auteur a seul le droit de divulguer son œuvre Sous réserve des dispositions de l'article L. 132-24, il détermine le procédé de divulgation et fixe les conditions de celle-ci. »

Article 123

« L'auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d'exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire. »

Mais attention, si le photographe est le propriétaire de son œuvre et des droits d'auteur, il n'est, en aucun cas, propriétaire de l'image de la personne photographiée. L'article 226 du Code Pénal précise bien qu'il est interdit de fixer, enregistrer ou transmettre, sans le consentement de celle-ci, l'image d'une personne se trouvant dans un lieu privé, ainsi que l'article 9 du Code Civil : chacun a droit au respect de sa vie privée.

« Toute personne dispose sur son image et sur l’utilisation qui en est faite d’un droit exclusif qui lui permet de s’opposer à la publication de celle-ci sans son autorisation, laquelle est expresse et spéciale ».

Le photographe doit donc obtenir l'autorisation écrite de son modèle, et ceci pour chaque parution ou diffusion publique, même pour une simple exposition ou une présentation sur ses propres pages Web. Notons que la personne photographiée peut revenir à tout moment sur sa décision et demander l'arrêt de la diffusion d'une ou des images réalisées.

Pour conclure, l'œuvre et le support appartiennent au photographe - même s'il vend ou donne cette œuvre - , l'image du modèle au modèle.

Bien entendu, si le photographe est tout à fait libre de tirer un profit pécuniaire de ses œuvres, il doit dans ce cas en déclarer les revenus (vente, droits d'auteur perçus etc.), n'est-ce pas logique ?


Books modèles
Voici l’exemple type d’une annonce de présentation sur un book..

"Ginette, 20 ans, en agence et free-lance pose pour photographes pros et amateurs sérieux uniquement contre rémunération, avec contrat et toutes les photos sur CD.
Mensurations : Poitrine : 85 cm B / Taille : 60 cm / Hanche : 90 cm / Hauteur : 165 cm / Confection : 36 / Pointure : 37 / cheveux : Châtains / Yeux : Marron
" :mrgreen:

Et la plupart du temps sont présentées des galeries de photos très moches, mal cadrées, mal exposées clairement réalisées par des amateurs au sens péjoratif du terme quand ce n’est pas des autoportraits réalisés au téléphone portable, en tous cas aucune photo « pro » digne de ce nom.

Détaillons.

En agence et free-lance
Pour entrer en agence, non seulement il faut le physique « mannequin » mais une taille minimum d’1m75. Notre demoiselle avec ses 1m65 peut aller se « r’habiller ». Si notre demoiselle était vraiment en agence le plus simple serait déjà de mentionner quelle agence ! Et bien souvent ce sont des « agences de casting » ce qui non seulement ne sont PAS des agences (pas de licence), mais qui plus est existent sans aucune réglementation : le « casting » n’est régi sous aucune loi en France, on y trouve donc la plupart du temps que du « bidon ». Les professionnels, les vrais, lorsqu'ils ont besoin d'un mannequin, vont le chercher en agence, pas besoin de faire de casting et ne vont jamais sur ces sites !!

Free-lance, en français « travailleur indépendant » et donc légalement déclaré notamment à l’URSAFF sous le statut d'autoentrepreneur (il n'y a pas d'autres moyen légal d'être « indépendant » comme mannequin ou modèle et ceci n'existe que depuis le 1er janvier 2009). « Freelance » ne veut pas dire "qui travaille au black" !!!

Si notre modèle veut en faire une vraie profession, c’est uniquement en agence que ça se passe… et a, à peu près, 99% de chance d’être refoulée car ne correspond pas aux critères.

ET ON NE DEVIENT PAS MANNEQUIN/MODÈLE PRO JUSTE PARCE QU'ON EN A ENVIE !!

Certains modèles se disent "free-lance" se targuant d'être inscrits à l'URSAFF sous le code APE 930N (nouveau 9609Z) : Autres services personnels. Ceci n'a RIEN à voir avec la profession de mannequin ou modèle mais :

Code APE 930N Autres services personnels
- les activités liées à la vie sociale : agences matrimoniales ou de rencontres
- les activités diverses telles que recherche généalogique services des écrivains publics des astrologues ou voyants tatouages
- les concessions diverses notamment sur la voie publique
- le toilettage le dressage l'hébergement d'animaux de compagnie et de chiens d'aveugle
- l'exploitation de machines avec monnayeur rendant des services personnels telles que : photomatons pèse-personne appareils de mesure de la tension artérielle
- le convoiement de tout véhicule principalement pour le compte de particuliers
- les agences d'escort-services
- les prostituées
- les cimetières pour animaux (éventuellement avec crémation)

Si vous rémunérez une telle personne sachez qu'en fait ... vous faites appel à une escorte, une prostituée ... ou une toiletteuse pour chien ! CQFD. :mrgreen2:


ce que dit la loi (Code du Travail) : Est considérée comme exerçant l'activité de mannequin toute personne chargée de présenter au public, soit directement, soit indirectement par reproduction de son image sur tout support, un produit ou un service. Que la personne exerce cette activité à titre professionnel ou à titre occasionnel

Pros et amateurs uniquement contre rémunération
Déjà un professionnel « auteur » ne peut en AUCUN CAS légalement embaucher et rémunérer qui que ce soit pour un client. S’il a besoin d’un modèle ou mannequin soit il passe par une agence, soit c’est au client de rémunérer modèle, maquilleur, coiffeur etc.

Dans le cadre d'une commande, un photographe ne peut pas rémunérer un mannequin pour le compte de son client. - S'il y a embauche directe, le client doit payer le modèle, obligatoirement en salaire. Son embauche doit être faite selon les règles (DPAE, CDD, entrée et sortie de personnel dans les livres, fiche de paie, etc.) - Si l'embauche se fait par l'intermédiaire d'une agence, le photographe doit veiller à ce que l'agence possède un numéro d'agrément. À défaut, le client peut être tenu pour responsable en cas de défaillance de l'agence de mannequins."

Seul un professionnel « artisan » est autorisé à embaucher des employés.

Un amateur (ou un club, une association) peut éventuellement rémunérer un modèle ou mannequin mais à condition de s’inscrire à l’URSAFF (ou si le modèle est indépendant qu'il soit lui-même déclaré à l'URSAFF) et de déclarer le modèle, payer les charges sociales, De manière général « amateur » veut dire que justement tout se fait « bénévolement ». Bien sûr, rien à déclarer si c'est amateur (aucune rémunération).

La plupart du temps « contre rémunération » voulant dire « de la main à la main » ou « au black » ce qui est totalement illégal ! Et puis cette rémunération non déclarée cache souvent d’autres activités qui ne sont plus du domaine de la photographie, et bien sûr ne comptent pas pour les points de retraite de notre modèle.

Lu dans un forum d'un "modèle free-lance"

« Mais bon... 99 % des nanas qui demandent une rémunération le font au black alors free lance ou pas... je vois pas bien le probleme moi on peux toujours dire que les modèles non pas le droit... et que c'est interdit et bien elles le prennent!!!!... et puis c'est vrais si cela derange certains tans pis pour eux!!! vive la france!!!! »

et bien non !! Il y a des lois en France et des gens qui les respectent, nous ne sommes pas au Far-West ! :wink:


et de plus, on constate que les modèles qui ne posent que contre rémunérations, râlent !........ Et pour cause !

« COUPS DE GUEULE J'en ai marre: D'avoir des propositions de "soit disant photographe" indécentes. Du mensonge, c'est à dire, me proposer une séance qui me convienne et qu' ensuite, vous changiez de même dans des styles qui ne me conviennent pas. Que vous me proposiez une nuit avec vous, car il est hors de question que je fasse autres choses que de poser pour vous. »

Comme seuls les "faux-tographes a-amateurs" rémunèrent "au black" pensez-vous que ce soit la photographie artistique qui les intéressent ? Bien sûr que non ! Il vous payent pour vous voir à poil et plus si affinité ! Un photographe sérieux pro ira en agence et un photographe amateur sérieux ne travaillera jamais contre rémunération.

Ce qui en vient à ...

Photographe sérieux
C'est quoi un photographe sérieux ? Je n'en ai pas une définition précise si ce n'est, je pense, qui respecte le modèle, qui respecte les lois et qui fait de la photo pour la photo. Or combien voit-on de sites de modèles qui recherchent des "photographes sérieux" et qui présentent des photos de faux-tographes a-mateurs, ou "mieux" de photographes "pro" de charme ou porno... Cherchez l'erreur...
Avec contrat
Attention ! Un contrat est un document officiel qui engage les co-signataires, il doit être établi suivant des règles, respecter les loi et est un engagement !! Il ne faut pas signer tout et n'importe quoi.

Contentieux Modèle-Photographe : la cession sans limitation de durée ni de lieu est valable - Jurisprudence “Mme X contre société Photo Alto et autres” 28/01/2010 Cass. Civ1. by Entraks

Toutes les photos sur CD
Le beurre et l'argent du beurre en plus !! (rémunération et CD). Notre modèle oublie une chose, le Code de la Propriété Intellectuelle.

Article L. 111

« L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. [...]

Article L.121-2.

« L'auteur a seul le droit de divulguer son œuvre Sous réserve des dispositions de l'article L. 132-24, il détermine le procédé de divulgation et fixe les conditions de celle-ci. »

Article 123

« L'auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d'exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire. »


Ce qui veut dire que notre modèle n'a aucun droit ni exigence sur les photographies réalisées ni à exiger quoi que ce soit. Le photographe ne peut utiliser les images réalisées sans l'accord du modèle, certes, mais c'est lui et lui seul qui a le droit de donner, divulguer voir vendre ses images. C'est à lui de déterminer s'il souhaite donner l'intégralité des images, brutes ou travaillées, ou ... 1 seule photo. De plus si le modèle a été (légalement) rémunéré rien n'oblige à ce qu'elle ait une copie des images.

source C. Judei ! :wink:


voilà une bonne base et ca devrait répondre à tes questions en partie... ensuite il existe un barème oui, mais une agence se basera dessus au minimum.

:coucou21:

Photos: 597
thomas-56

PIXELISTES
PIXELISTES

Messages: 7828

Inscription: 30 Avr 2008

Localisation: 47:35:2N : 3:1:16W

"le singe est aux yeux de sa mère une gazelle"

Re: rémunération des modèles

par stanlaid » Mardi 27 Avril 2010 18:36

merci thomas ;)

stanlaid

..........
..........

Messages: 5

Inscription: 25 Mar 2010

Objectif 1:

Re: rémunération des modèles

par Typiac » Mardi 04 Mai 2010 22:26

thomas-56, :super2: Parfait! Effectivement, cela montre aussi à quel point la loi est mal faite en la matière... c'est à se demander si on ne considère un mannequin freelance comme une pestiférée voir autre chose....

Photos: 22
Typiac

Pixelistes
Pixelistes

Messages: 3650

Inscription: 25 Juil 2008

Localisation: Paris

par Layer » Dimanche 27 Juin 2010 19:56

stanlaid a écrit:Bonjour,

Après avoir consulté de nombreuses pages sur le sujet, j'aimerais avoir l'avis de photographes ayant déjà travaillé avec des modèles.

Je suis débutant dans le domaine et je souhaite apprendre a photographier et me perfectionner dans la technique du portrait. Il est possible de trouver de nombreuses annonces de modèles sur le net, mais je pense qu'elles ne travaillent pas gratuitement ( ce qui est normal), mais comment ça se passe dans la pratique ?
Existe t il un barème pour les photographes ? Comment ça se passe pour les déclarations pour le paiement des cotisations etc... Je ne veux pas en faire une utilisation commerciale, mais juste un "book" mais je ne souhaite pas avoir de mauvaises surprises :oops:

merci pour vos réponses :wink:



tu es amateur, tu fais de bonnes photos,tu as un site ou montrer ton travail = tu trouveras des centaines de modeles pretes a poser en echange pose contre photos, du moment que tu es serieux et respectueux.

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html

Re: rémunération des modèles

par letek » Dimanche 27 Juin 2010 20:15

Tres instructif, merci :super2:

Layer a écrit:tu es amateur, tu fais de bonnes photos,tu as un site ou montrer ton travail = tu trouveras des centaines de modeles pretes a poser en echange pose contre photos, du moment que tu es serieux et respectueux.


en théorie sans doute mais qu'en est-il en pratique ? ...

Photos: 64
letek

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 201

Inscription: 16 Mar 2010

Localisation: Saint Etienne

Boitier 1: - D90

Objectif 1: - Nik 18-105mm f/3.5-5.6G ED AF-S VR DX

Objectif 2: - Nik 35mm f/1.8G AF-S DX

Flash 1: - SB-26

Flash 2: - SB 24

Re: rémunération des modèles

par Layer » Dimanche 27 Juin 2010 20:33

mais je te parle justement de pratique
tu fais quelques séances avec des gens proches
tu t'abonnes a un site ou mettre tes photos
tu contactes des modèles sur ce même site et dans ta région pour leur montrer ton travail et tu leur proposes
de faire une séance en échange pose contre photos (seulement elles indiquent sur leur page si elles pratiquent ce système ou non )

conseil : cherche sur ce site un modele d'autorisation de diffusion

apres c'est ton serieux et la qualité de ton boulot qui vont aussi te faire de la pub', le bouche a oreille marche bcp entre les modeles, donc etre carré dans le boulot

a toi de jouer

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html

Re: rémunération des modèles

par bah euh » Lundi 05 Juillet 2010 22:07

Un sujet très complet en effet...

Mais depuis quand un photographe professionnel n'a pas le droit de facturer à son client une prestation de modèle + maquilleur-coiffeur + stylisme en même temps que le shoot photo, les retouches et éventuellement location de studio ? :mdr02:
Tu penses sincèrement que les clients ont envie de se prendre la tête à gérer les mannequins etc?
Ca fait partie du métier de photographe, tu te prends une com dessus car c'est toi qui organise tout et qui stress lol! Ca s'appelle de la production photo.

Pars du principe que ton client te refile son problème : les photos du catalogue machin.
Qu'il a envie de se débarrasser de son problème en faisant appel à un professionnel qui gère tout.
Si tu lui redonne son problème, à quoi sers-tu?

Un client content est un client soulagé d'avoir finalisé son projet, sans trop se mouiller vis-à-vis de son supérieur!!
Si tu stress ton client, tu peux être sûr qu'il ira voir ailleurs (et-ou qu'il en gardera un mauvais souvenir). Et c'est pas ce qui manque de la concurrence, surtout en ce moment...

Rayon books en ligne, je suis souvent dégoutée de voir que des filles acceptent encore de faire des photos douteuses, glauques avec des photographes-voyeurs, sur un pauvre drap dans un appart.
Elles prennent vraiment des risques inconsidérés pour un résultat médiocre. J'ai du mal à comprendre pourquoi elles osent montrer ces horreurs fièrement sur leur book. :hein:

Je trouve aussi la situation triste de devoir montrer patte blanche pour faire un test photo de nos jours, parce que les filles sont obliger de filtrer à outrance les vicieux ou demandes d'escortes!

J'avais un test photo à faire pour un client, pour lui montrer un style particulier de photo en extérieur, et tenter de décrocher le job. La croix et la bannière pour trouver un modèle, elles ont toutes vécues des histoires sordides avec des pseudos photographes bizarres! Ce genre de personnes m'empêchent de travailler dans de bonnes conditions... voilà pourquoi je ne les supporte pas.

Le respect des mannequins est en option pour ces gens-là, pour ma part, je préfère en faire une règle d'or.

bah euh

P.........
P.........

Messages: 13

Inscription: 05 Juil 2010

par Layer » Lundi 05 Juillet 2010 22:34

bah euh a écrit:Un sujet très complet en effet...

Mais depuis quand un photographe professionnel n'a pas le droit de facturer à son client une prestation de modèle + maquilleur-coiffeur + stylisme en même temps que le shoot photo, les retouches et éventuellement location de studio ? :mdr02:
Tu penses sincèrement que les clients ont envie de se prendre la tête à gérer les mannequins etc?
Ca fait partie du métier de photographe, tu te prends une com dessus car c'est toi qui organise tout et qui stress lol! Ca s'appelle de la production photo.


tu pourrais m'expliquer comment , en France, tu t'arranges pour engager des models et les payer et faire apparaitre tout ca en frais de prod sur la facture ,en tant que photographe, alors que la loi l'interdit ?
http://www.edelamarre.com/FORMATION/mannequin.html

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html

Re: rémunération des modèles

par bah euh » Vendredi 09 Juillet 2010 10:43

quand ils sont en auto-entreprise ou qu'ils facturent en Angleterre tu peux

bah euh

P.........
P.........

Messages: 13

Inscription: 05 Juil 2010

par Layer » Vendredi 09 Juillet 2010 11:22

bah euh a écrit:quand ils sont en auto-entreprise ou qu'ils facturent en Angleterre tu peux


1- on reste en france ,et facturer a l'etranger ne change pas ton statut au regard du fisc en france, apres il faudra que tu m'expliques bien ce que ca veut dire" facturer en angleterre" pour une prestation franco-française..

2- l'ae a été prevue pour simplifier les demarches administratives, embaucher qqun signifie devenir employeur avec toutes les demarches que cela implique
deux liens :

http://www.apce.com/pid2803/titre-emplo ... l?espace=3

http://www.gautier-girard.com/forum/top ... un-salarie

tres bon conseil en effet ...

3- le statut d'AE etant incompatible avec l'agessa ,conseiller ce statut n'est pas franchement une bonne idée surtout dans une activité d'auteur (creations commandes, recuperation tva..)

j'espere que tu pourras argumenter reellement sur ces points car juste balancer des infos sans expliquer ca n'amene pas franchement loin...

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html

Re: rémunération des modèles

par bah euh » Vendredi 09 Juillet 2010 11:32

Les assistants, mannequins coiffeurs maquilleurs qui n'avaient pas la chance d'avoir de statut pour travailler en indépendant ou en direct avec les clients en france, depuis des années facturent en angleterre, alemagne ou ailleurs... cela n'empêche en rien qu'ils doivent déclarer ces revenus venants de l'étranger. Que cette société de facturation se prend une com. En quoi le statut d'AE est incompatible, si je prends un assitant en AE une journée? Il paye ses charges et impots comme le font tous les indépendants sauf qu'il ne facture pas de tva...
:mrgreen2:

bah euh

P.........
P.........

Messages: 13

Inscription: 05 Juil 2010

Re: rémunération des modèles

par Layer » Vendredi 09 Juillet 2010 11:44

ok on va faire plus simple pour coller a la demande du créateur de ce topic, stanlaid:

- tu es en AE ?
- si oui ,expliques pas à pas tes demarches a stanlaid pour embaucher ponctuellement une modele ,ca permettra de mieux comprendre ..

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html

Re: rémunération des modèles

par bah euh » Vendredi 09 Juillet 2010 12:21

Tu ne peux pas quand tu es photographe en AE. Vu que tu ne peux facturer que ta propre prestation, sans avoir la chance de déduire tes frais techniques ou tes fournisseurs (là entre autre les mannequins et maquilleurs)... si tu le fais tu paye des charges et des impôts sur la somme totale que tu encaisses, tu payes donc des impôts pour les mannequins et eux aussi de leur côté!? Voilà les limites de ce statut.
Idem quand tu n'as rien qui rentre et que tu que tu es à 100% en auto-entreprise, j'ai l'impression que tu n'es rien administrativement parlant, et tu n'as pas le droit au chômage... les indépendants non plus mais bon.
On fait croire que c'est une "solution" alors que c'est bien plus sournois et limité que ça... :???:

bah euh

P.........
P.........

Messages: 13

Inscription: 05 Juil 2010

par Layer » Vendredi 09 Juillet 2010 13:02

bah euh a écrit:Tu ne peux pas quand tu es photographe en AE. Vu que tu ne peux facturer que ta propre prestation, sans avoir la chance de déduire tes frais techniques ou tes fournisseurs (là entre autre les mannequins et maquilleurs)... si tu le fais tu paye des charges et des impôts sur la somme totale que tu encaisses, tu payes donc des impôts pour les mannequins et eux aussi de leur côté!? Voilà les limites de ce statut.
Idem quand tu n'as rien qui rentre et que tu que tu es à 100% en auto-entreprise, j'ai l'impression que tu n'es rien administrativement parlant, et tu n'as pas le droit au chômage... les indépendants non plus mais bon.
On fait croire que c'est une "solution" alors que c'est bien plus sournois et limité que ça... :???:


on marche pas un peu sur la tete dans tes reponses ? ou j'ai du mal a te comprendre

je te cite :

"Mais depuis quand un photographe professionnel n'a pas le droit de facturer à son client une prestation de modèle + maquilleur-coiffeur + stylisme en même temps que le shoot photo, les retouches et éventuellement location de studio ? :mdr02:"


"quand ils sont en auto-entreprise ou qu'ils facturent en Angleterre tu peux"


"En quoi le statut d'AE est incompatible"


je repose ma question : tu dis que tu peux facturer une prestation de modele a ton client, l'as tu fait? et comment ?

Photos: 12
Layer

Pixeli....
Pixeli....

Messages: 230

Inscription: 15 Sep 2008

Localisation: Paris

Boitier 1: - D700

Boitier 2: - D90

Objectif 1: - Micro-Nik 105mm f/2.8G AF-S VR IF-ED

Objectif 2: - Nik 50mm f/1.4G AF-S

Objectif 3: - Nik 35mm f/2 AF

topic Portrait : visions-t90817.html
topic Portfolio : portfolio-t90777.html
Poster une réponse
Suivante

Poster une réponse

Citer la selection
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron